Politique

Salif Diallo « exilé » à Vienne

| Par Jeune Afrique

Ce qui n’était jusqu’à présent qu’une rumeur est officiel. L’ex-ministre burkinabè de l’Agriculture et des Ressources halieutiques, Salif Diallo, sera le prochain ambassadeur du Burkina en Autriche, avec compétence sur la Hongrie, la République tchèque, la Slovaquie et la Slovénie.
L’ancien membre du gouvernement de Tertius Zongo, débarqué en mars dernier, succédera à Béatrice Damiba, nommée présidente du Conseil supérieur de la communication (CSC) en remplacement de Luc Adolphe Tiao, nouvel ambassadeur du Burkina à Paris. Si la diplomatie est un terrain neuf pour l’ancien bras droit du président Compaoré, beaucoup voient dans cette nomination une retraite forcée – la chancellerie autrichienne n’ayant rien de stratégique pour le Burkina. D’autres pensent au contraire que cet exil doré lui permettra de rebondir ultérieurement au niveau national.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte