Justice

Congo-Brazzaville : deux Français inculpés à Lyon pour projet d’assassinat d’un opposant congolais

Deux Français soupçonnés d'avoir projeté l'assassinat d'un opposant originaire du Congo-Brazzaville ont été inculpés à Lyon (photo d'illustration). © Vianney Le Caer/AP/SIPA

Soupçonnés d'avoir projeté l'assassinat d'un opposant originaire du Congo-Brazzaville, deux Français âgés d'une cinquantaine d'années ont été inculpés à Lyon.

Nés en 1961 et 1967, les deux Français ont été inculpés à Lyon pour « participation à une association de malfaiteurs » et « détention d’explosifs », a appris l’AFP le 13 septembre de source proche de l’enquête. Ils ont par la suite été placés sous contrôle judiciaire, contre l’avis du parquet, qui a fait appel de cette décision.

La justice française leur reproche d’avoir projeté d’assassiner, « dans les prochaines semaines », un opposant du président Denis Sassou Nguesso du Congo-Brazzaville, domicilié en région parisienne.

Cible encore inconnue

L’identité de la personne visée n’a pas été divulguée, pas plus que le mode opératoire des auteurs présumés. Une information judiciaire a toutefois été ouverte par le parquet de Lyon.

Le 10 novembre 2015, le général Ferdinand Mbaou, opposant et ex-patron de la sécurité présidentielle au Congo-Brazzaville, en exil en France, avait été blessé par balles à l’épaule au nord de Paris. L’auteur de cette tentative d’homicide n’avait pas été retrouvé.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte