Défense

Libye : le maréchal Haftar met l’Algérie sur le qui-vive

Le Maréchal Haftar, au centre, le 29 mai 2018 lors de la rencontre organisée à l'Élysée avec les parties à la crise en Libye. © Francois Mori/AP/SIPA

Les récentes déclarations belliqueuses du maréchal Khalifa Haftar, commandant en chef de l’Armée nationale libyenne, ont ravivé les tensions avec Alger, qui a redoublé de vigilance face à son voisin de l’Est.

Les propos du maréchal Khalifa Haftar n’ont pas amélioré les relations déjà ambiguës que l’homme fort de l’est libyen entretient avec Alger. Dans une vidéo diffusée par la chaîne qatarienne Al-Jazira, le 8 septembre dernier, il se montre menaçant. « Les Algériens ont trouvé une occasion pour entrer en Libye. Lorsque nous avons découvert cela, j’ai envoyé le général Abdelkrim en Algérie pour expliquer que ce qui avait été fait n’était pas fraternel. Nous pouvons transférer la guerre de l’est à l’ouest en peu de temps. »

Deux jours plus tard, Mohamed Tahar Siyala, ministre des Affaires étrangères au sein du Gouvernement d’union nationale, dirigé par Fayez Al-Sarraj et soutenu par l’ONU, appelle directement son homologue algérien pour se démarquer des « déclarations inappropriées attribuées au maréchal Haftar ». Ce à quoi Abdelkader Messahel, ministre algérien des Affaires étrangères, répond « qu’aucune déclaration, de quelque nature que ce soit, ne peut porter atteinte aux liens solides de solidarité et de fraternité entre les deux pays ».

« Les Algériens ne sont pas satisfaits de Haftar. Ils le trouvent trop belliqueux », nuance cependant un diplomate étranger.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte