Football

CAN 2019 : les mondialistes assurent, le Ghana s’embourbe, le Gabon déçoit…

Le match de l’Algérie en Gambie (1-1) s'est déroulé dans des conditions sécuritaires inacceptables. © Capture d'écran / DR

La deuxième journée des qualifications pour la CAN marquait le retour aux affaires des cinq mondialistes africains.

Si aucun d’entre eux n’a perdu lors des matches des 8 et 9 septembre, le Sénégal s’est fait peur à Madagascar. Et parmi les principales sélections du contient, certaines, telles l’Afrique du Sud, le Ghana, le Gabon et le Togo, n’ont guère avancé. Analyse des prestations des uns et des autres…

Les mondialistes invaincus

Si le Sénégal ne s’était pas fait rattraper deux fois à Antananarivo – et sur une pelouse en très mauvais état – par des Malgaches qui croient de plus en plus à une première qualification pour une phase finale de CAN (2-2), les cinq sélections africaines auraient fait un carton plein le week-end dernier. La Tunisie, victorieuse au Swaziland (2-0) pour la première sortie officielle de Faouzi Benzarti, son nouveau sélectionneur, est aussi la seule à avoir pris six points en deux journées, puisqu’elle avait battu l’Égypte (1-0) en juin 2017. Les Pharaons, après une Coupe du monde désastreuse (trois défaites), un conflit musclé entre Mohamed Salah et la fédération égyptienne et la nomination du mexicain Javier Aguirre en remplacement d’Hector Cuper, ont balayé le Niger à Alexandrie (6-0), avec un doublé de la star de Liverpool.

La Maroc, quant à lui, a facilement battu le Malawi (3-0), dans un groupe où figurent les Comores et dont une seule équipe se qualifiera. Les Lions de l’Atlas, sans Mehdi Benatia, ont été privés au dernier moment d’Amine Harit, objet d’une sanction disciplinaire décidée par Hervé Renard. Battu lors de la première journée à domicile par l’Afrique du Sud (0-2), le Nigeria s’est bien repris en s’imposant aux Seychelles (3-0), malgré les absences de plusieurs joueurs, dont John Obi Mikel.

Le Ghana déçoit, le Gabon tenu en échec

Habitué aux phases finales (2006, 2010, 2014), le Ghana, qui avait séché la session russe, n’a pas vraiment brillé pour sa rentrée. Les Black Stars, sans les frères Ayew, Mensah, Mubarak ou Gyan, ont échoué à Nairobi face aux kényans du français Sébastien Migné (0-1). Et comme l’Éthiopie s’est imposée chez elle face à la Sierra Leone (1-0), les quatre équipes comptent le même nombre de points (trois) et sont seulement départagées par la différence de buts.

L’autre déception du week-end est venue de Libreville, où le Gabon s’en est remis comme souvent à Pierre-Emerick Aubameyang, auteur d’une égalisation tardive, pour se sortir du piège tendu par les Hirondelles du Burundi (1-1). Le Mali s’étant imposé au Sud-Soudan (3-0), les Panthères comptent désormais cinq points de retard sur les Aigles et trois sur le Burundi. Le Burkina Faso s’est quant à lui sèchement incliné en Mauritanie (0-2), dans un groupe qui voit les Mourabitounes prendre leurs aises avec six points. Le Togo, tenu en échec par le Bénin à Lomé (0-0), ne compte qu’un seul point après deux journées, avant de se mesurer à la coriace Gambie lors des 3e et 4 journées. Enfin, l’Afrique du Sud a été freinée à Durban (0-0) par la Libye, désormais entraînée par l’Algérien Adel Amrouche, et prochain adversaire du Nigeria en octobre, lors d’une double confrontation de la plus haute importance.

La Côte d’Ivoire se rassure, la RDC résiste

Battue lors de la première journée à Bouaké par la Guinée (2-3), la Côte d’Ivoire s’est rattrapée en s’imposant au Rwanda (2-1), sans Gervinho, Zaha, Bony ou Sio. Ni Yaya Touré, qui vient de retrouver un club (Olympiakos Le Pirée) dont le retour parmi les Éléphants, annoncé en mars dernier, pourrait prendre forme à l’occasion des deux matches face à la Centrafrique en octobre prochain. La RD Congo, dans le contexte toujours particulier de Monrovia, a obtenu un bon point (1-1), d’autant plus qu’elle était privée de Bakambu, Kebano ou Kakuta. Même constat pour l’Algérie de Djamel Belmadi en Gambie (1-1), à l’occasion d’un match disputé dans des conditions sécuritaires inacceptables.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte