Agroalimentaire

Agroalimentaire : Anta Babacar Ngom Bathily, la reine du poulet au Sénégal

Anta Babacar Ngom Bathily, Directrice Générale à SEDIMA à l'Hôtel Sofitel Ivoire lors du Africa Ceo Forum, Abidjan, Côte d'Ivoire, mars 2016 © Eric Larrayadieu/AFRICA CEO FORUM/J.A © Eric Larrayadieu pour J.A.

À 32 ans, Anta Babacar Ngom Bathily, est à la tête de Sedima, une entreprise familiale spécialisée dans l’aviculture. La jeune entrepreneure compte rajeunir ses équipes et diversifier ses activités afin conquérir de nouveaux marchés.

Un reportage de Réussite, une émission coproduite par Canal + et Galaxie Africa (groupe Jeune Afrique), diffusée tous les premiers samedi du mois sur Canal+ en Afrique et A+ en France.

Depuis janvier 2016, Anta Babacar Ngom Bathily, 32 ans, est à la tête de Sedima. Une entreprise familiale spécialisée dans trois domaines d’activités – aviculture, immobilier, minoterie – créée en 1976 par son père Babacar Ngom. La société compte près de 800 salariés et réalise un chiffre d’affaires de près de 42 milliards de francs CFA.

La jeune patronne se rend régulièrement sur le terrain. « Chaque deux-trois semaines, je viens voir les équipes et visiter nos sites de production que sont les abattoirs et les usines », explique-t-elle. Celle qui a grandi en voyant ses parents évoluer dans le domaine se sent à l’aise dans cet environnement. « Tous les jours en rentrant de l’école, avant de monter dans la maison, on passait au couvoir », se souvient-elle.

30 millions de poussins par an

En 2017, Sedima a investi 3 milliards de francs CFA pour créer le plus grand couvoir d’Afrique francophone. Sa capacité de production s’élève à 30 millions de poussins par an. Elle a également installé le plus grand abattoir d’Afrique subsaharienne. Abattage, plumage, nettoyage… Tout y est automatisé. Sedima y produit jusqu’à 4 000 poulets par heure.

Pour atteindre ses objectifs, Anta Babacar Ngom Bathily a renouvelé ses effectifs et fait de la place à plus de jeunes et de femmes. Diversifier les produits du groupe, c’est le défi que doit relever cette jeune patronne dans les années à venir. L’entreprise veut se lancer dans la production de charcuterie à base de poulet.

L’année dernière, le groupe s’est déjà installé au Mali. Le nouvel objectif est de créer chaque année une nouvelle filiale dans un pays différent.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte