Économie

Maroc : la BAD prête 100 millions d’euros en appui au secteur financier

Le conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé un prêt de 100 millions d’euros destiné à soutenir la phase III du programme d’appui au développement du secteur financier du Maroc.

Par
Mis à jour le 3 octobre 2014 à 17:23

Réuni à Abidjan, cette semaine, le conseil d’administration de la Banque africaine de développement a approuvé un prêt de 100 millions d’euros au Maroc, destiné à appuyer la phase III du Programme d’appui au développement du secteur financier du pays (PADESFI).

Dans son communiqué, l’institution panafricaine indique que ce programme « vise spécifiquement à améliorer l’accès des populations et des entreprises − des très petites, petites et moyennes entreprises (TPME) notamment − aux services financiers, à renforcer la gouvernance du secteur et à dynamiser davantage les marchés de capitaux ». Et permettra de « créer les conditions nécessaires à une croissance économique inclusive, grâce au développement du secteur financier », estime la BAD.

Lire aussi : 

Fitch maintient les notes des banques marocaines

Finance : Casablanca gagne 11 places dans l’indice GFCI

La BAD : une quinquagénaire épanouie

D’ailleurs, en encourageant l’approfondissement des marchés de capitaux, ce programme aidera à « asseoir davantage le statut de place financière de classe d’envergure internationale qu’est Casablanca », note l’institution financière dont le Fonds Africa 50 a été lancé à Casablanca Finance City.

La BAD a déjà contribué aux deux premières phases du PADEFSI, lancées en 2009 et 2011, à hauteur de 162 millions d’euros et 224 millions d’euros respectivement, et à trois autres projets d’appui institutionnels en cours d’exécution.

Les engagements cumulés de la Banque au Maroc s’élèvent à près de 2,1 milliards d’euros, pour 33 opérations en cours d’exécution, rappelle l’institution dirigée par Donald Kaberuka.