Télécoms

Streaming : Tidal lance ses services sur le continent, avec une première implantation en Ouganda

Lancement de Tidal en Ouganda © DR / Tidal

Le site de streaming créé par Jay-Z lance ses services en Ouganda, dans le cadre d'un partenariat avec MTN, avant de les déployer au Nigeria puis dans d'autres pays. Alors que les recettes par client sont tirées à la baisse par la concurrence des communications par Internet, cet accord pourrait permettre à MTN de diversifier ses sources de revenus.

Tidal, le site de streaming créé par le rappeur américain Jay-Z en 2014, lance ses services sur le continent, selon un communiqué daté du 28 août. Le premier pays dans lequel son offre de streaming sera disponible est l’Ouganda, à travers un partenariat avec la filiale locale de MTN, qui y possède le réseau mobile le plus important.

Le Nigeria sera le prochain pays africain dans lequel l’offre de Tidal sera déployée, toujours en coopération avec l’opérateur mobile sud-africain, souligne le communiqué de presse. Le reste du continent, en particulier les pays dans lesquels MTN opère, viendra ensuite.

Ces deux pays anglophones ont été choisis pour cette première implantation en raison de leur population jeune, a indiqué MTN. Environ 78% de la population ougandaise est âgée de moins de 30 ans, de même que 83% de la population nigériane, détaille Quartz. Deux rivaux de Tidal se sont déjà établis en Afrique. Apple Music a été lancé en Afrique du Sud en juin 2015, tandis que Spotify s’y est implanté en mars de cette année.

Uniquement disponible pour les clients de MTN

Les abonnements à Tidal seront disponibles pour les clients de MTN dans le cadre de leur abonnement et seront payables avec de la monnaie mobile de l’opérateur, éliminant le besoin de carte bancaire. Selon Reuters, le service de base, comprenant streaming et données mobiles, sera vendu au prix de 1000 shillings ougandais par jour, soit environ 0,23 euro.

Grâce à ce nouveau service, MTN espère accroître ses revenus par utilisateur en Ouganda, où le groupe compte plus de 10 millions d’abonnés. En effet, alors que ses recettes par client étaient de 3,4 dollars en 2015, elles ont chuté à 2,2 dollars en 2017, en raison de la concurrence des services voix sur IP (la VoIP, « Voice over IP », qui permet de téléphoner via des applications comme WhatsApp, Skype, Facebook Messenger, etc.), détaille Reuters. Cette compétition accrue oblige les opérateurs mobiles à explorer de nouvelles sources de revenus.

Cette annonce intervient alors que depuis le 1er juillet, les Ougandais doivent payer une taxe quotidienne de 200 schillings (4 cts d’euro) pour utiliser les réseaux sociaux. Activistes et défenseurs des droits de l’Homme dénoncent cette décision qu’ils jugent être une atteinte à la liberté d’expression.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte