Diplomatie
Le président chinois Xi Jinping ici en octobre 2016 © Anupam Nath/AP/SIPA

Cet article est issu du dossier

Sommet Chine-Afrique, les 3 et 4 septembre à Pékin

Voir tout le sommaire
Économie

Sommet Chine-Afrique : les espoirs de Dakar

La délégation sénégalaise qui se rend au Forum sur la coopération sino-africaine, les 3 et 4 septembre à Pékin, souhaite profiter de ce séjour pour boucler d’importants financements.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 1 septembre 2018 à 10:22

Macky Sall et le président chinois Xi Jinping à Hangzhou, en septembre 2016. © Minoru Iwasaki/AP/SIPA

À Pékin, les Sénégalais auront un objectif en tête : la China Exim Bank, auprès de laquelle ils espèrent boucler une série de prêts destinés à financer quelques-uns des grands projets d’infrastructures lancés dans le pays. Au total, ce sont 500 milliards de FCFA de financements que le Sénégal espère obtenir.

En tête des priorités, un prêt concessionnel de 383 milliards de F CFA (584 millions d’euros) pour le projet d’autoroute à péage Mbour-Kaolack, dont les travaux doivent débuter en mars 2019.

Un second, de près de 60 milliards de F CFA (91 millions d’euros), dont la signature était déjà attendue lors de la visite d’État de Xi Jinping, le 21 juillet dernier, alimentera la deuxième phase de travaux du parc industriel de Diamniadio, la ville nouvelle conçue pour désengorger Dakar. Dakar espère enfin obtenir 65 milliards de F CFA pour la construction d’un second pont à Ziguinchor, en Casamance, mais cette fois sous forme de don.

Depuis la reprise des relations diplomatiques entre Dakar et Pékin, la RPC a déjà octroyé pour 1 207 milliards de F CFA (1,8 milliard d’euros) de financements au Sénégal. Des fonds qui ont notamment été utilisés dans la construction de l’autoroute Dakar-Touba, la réhabilitation et l’extension du réseau électrique de Dakar ou encore la construction, toujours en cours, du pont de l’Émergence de Foundiougne, dans le Sine-Saloum.