Politique

Crise en Centrafrique : Moscou a dirigé une médiation parallèle au Soudan

Des miliciens musulmans de la Séléka traversent Bangui, en République centrafricaine, le lundi 27 janvier 2014. © Jerome Delay/AP/SIPA

Une rencontre organisée par la Russie et le Soudan s'est tenue mardi 28 août à Khartoum entre différents groupes armés opérant en Centrafrique, en parallèle de la médiation officielle menée par l'Union africaine (UA), rapportent des autorités centrafricaines.

La Russie et le Soudan « ont pris l’initiative d’une rencontre à Khartoum (…) avec les responsables des groupes armés » le mardi 28 août, a indiqué Ange-Maxime Kazagui, ministre centrafricaine de la Communication, dans un communiqué lu à la radio d’État mercredi 29 août.

Une « déclaration d’entente » a été signée à l’issue de cette réunion par trois principaux groupes armés de l’ex-coalition à majorité musulmane de la Séléka, à savoir le Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique (FPRC, mené par Noureddine Adam), l’Union pour la paix en Centrafrique (UPC, dirigé par Ali Darassa) et le Mouvement patriotique pour la Centrafrique (MPC, de Mahamat Al-Khatim).

Un groupe armé anti-balaka prétendant défendre les chrétiens, emmené par Maxime Mokom, l’un des principaux leaders du mouvement, figure également parmi les signataires, selon le document signé, auquel l’AFP a eu accès.

Bangui a pris « acte de cette déclaration »

Moscou, très présent diplomatiquement depuis plusieurs mois en République centrafricaine, a plusieurs fois tenté d’organiser une réunion de médiation parallèle à celle de l’Union africaine (UA). Une première tentative avait eu lieu en juillet à Khartoum, et une seconde mi-août, sans succès.


>>> A LIRE – Centrafrique : Moscou en embuscade


Le communiqué des autorités centrafricaines sur ces concertations a indiqué que Bangui « prend acte de cette déclaration », mais « soutient la démarche de l’UA pour la paix et la réconciliation ». Cependant, la médiation de l’UA, soutenue par l’ONU et les principaux partenaires de la RCA, tente depuis juillet 2017 de réunir autour de la table des négociations les groupes armés et le gouvernement.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte