Dossier

Cet article est issu du dossier «Sommet Chine-Afrique, les 3 et 4 septembre à Pékin»

Voir tout le sommaire
Diplomatie

Burkina – Alpha Barry : « Le rétablissement des relations avec la Chine n’aura pas d’impact sur nos rapports avec la France »

Alpha Barry, le ministre burkinabè des Affaires étrangères, et Wang Yi, son homologue chinois, à Pékin, le 26 mai. © Thomas Peter/AP/SIPA

Roch Marc Christian Kaboré, le président du Burkina Faso est arrivé jeudi 30 août à Pékin pour sa première visite d'État en Chine, pour participer au sommet Chine-Afrique. Alpha Barry, ministre burkinabè des Affaires étrangères explique à Jeune Afrique les attentes du Burkina, qui a renoué des relations diplomatiques avec la Chine en mai dernier.

Roch Kaboré a atterri à Pékin jeudi 30 août. C’est la première visite d’un chef d’État burkinabè en Chine depuis 28 ans. Le 26 mai dernier, le Burkina Faso, l’un des deux derniers pays du continent, avec le Swaziland, qui reconnaissait encore Taïwan, venait de céder à l’offensive de la Chine continentale. Le Burkina se rend à cette rencontre fort de certaines garanties. Le pays s’est assuré au préalable que la Chine reprendrait à son compte les dix-sept projets d’envergure dans lesquels Taïwan intervenait, dans des secteurs tels que l’agriculture, l’éducation ou la santé.

« Nous avons déjà discuté des accords généraux et de quelques accords de dons pour les quatre derniers mois de l’année », explique Alpha Barry, ministre des Affaires étrangères du Burkina Faso. Des dons qui « représentent plus de trois fois la moyenne des dons annuels que le Burkina recevait jusque-là avec son ancien partenaire ».

Outre cette visite, une forte délégation de membres du gouvernement et d’hommes d’affaires du pays prendront part au forum de la coopération sino-africaine qui se tient actuellement à Pékin du 3 au 4 septembre. Projets régionaux, impact sur les relations avec la France, attentes du Burkina…, Alpha Barry revient dans cette interview sur cette nouvelle relation avec la Chine.

Jeune Afrique : Le Burkina participe au sommet sino-africain à Pékin, quelques mois après avoir renoué ses relations avec la Chine, qu’attendez de cette rencontre ?

Alpha Barry :  Les deux rendez-vous auxquels nous allons prendre part sont assez nouveaux pour nous. Nous y allons pour découvrir et voire comment nous pouvons nous intégrer dans les grandes questions qui concernent l’Afrique et qui sont prises en charge par la Chine.

Il y a comme une sorte de ruée d’hommes et de femmes d’affaires burkinabè qui vont à l’assaut de la Chine

Au niveau bilatéral, en plus des différents accords sur lesquels nous avons échangé, nous voulons avoir des résultats concrets avant la fin de l’année dans des domaines tels que l’énergie, les télécommunications, la défense et la sécurité. Nous espérons également signer un mémorandum sur l’agriculture. C’est l’un des secteurs prioritaires pour nous dans la coopération avec la Chine.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte