Dossier

Cet article est issu du dossier «Sommet Chine-Afrique, les 3 et 4 septembre à Pékin»

Voir tout le sommaire
Politique économique

« La Chine n’est pour rien dans les crises africaines de la dette »

Zhai Jun, ambassadeur de Chine en France. © Ambassade de Chine en France

L'ambassadeur de la République populaire de Chine en France répond pour Jeune Afrique à ceux qui s’inquiètent de la perte de souveraineté impliquée par la charge de la dette dans certains pays africains, notamment du fait des prêts accordés par Pékin.

Actuellement ambassadeur de la République populaire de Chine en France, Zhai Jun a été secrétaire général du Comité préparatoire de la partie chinoise du sommet du Focac en 2006, ministre assistant des Affaires étrangères entre 2006 et 2009, puis vice-ministre des Affaires étrangères en charge des affaires de l’Asie de l’Ouest et d’Afrique du Nord, des affaires d’Afrique et des affaires de l’Information entre 2009 et 2013.


>>> A LIRE – Dette : le casse-tête chinois – Notre dossier complet à lire dans le JA n°3007, disponible en édition digitale


Jeune Afrique : Que répondez-vous à ceux qui s’inquiètent de la perte de souveraineté qui pourrait découler d’une charge trop importante de la dette dans certains pays africains, et notamment à cause des emprunts contractés auprès de la Chine ?

Zhai Jun : Aucun pays africain ne s’est encore plaint de ce que sa coopération avec la Chine l’avait plongé dans une crise de la dette. Les analyses partiales de certains médias ne reflètent pas la réalité et ne peuvent se substituer aux jugements des gouvernements et des populations locales.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte