Dossier

Cet article est issu du dossier «Football : les joueurs africains à suivre en Europe»

Voir tout le sommaire
Sport

Football – Italie : les cinq Africains à suivre dans le Calcio

Le Colombien Juan Cuadrado, à gauche, rivalise avec le Sénégalais Kalidou Koulibaly, à droite, à la Coupe du monde de football 2018. © Martin Meissner/AP/SIPA

Longtemps considéré comme le meilleur championnat du monde, le Calcio a un peu perdu de sa superbe ces dernières années. L’arrivée de Cristiano Ronaldo à la Juventus de Turin devrait contribuer à redorer son image. Mais en Italie, certains joueurs africains espèrent également faire parler d’eux.

  • Kalidou Koulibaly (Sénégal/Naples)

Martin Meissner/AP/SIPA

Le défenseur sénégalais (26 sélections) n’est pas un petit nouveau, puisqu’il évolué à Naples depuis 2014. Mais celui que Diego Maradona en personne avait qualifié de meilleur défenseur de Série A, le championnat d’Italie,  est aussi devenu un des joueurs les plus convoités de la péninsule. Maurizio Sarri, l’ex-entraîneur napolitain, a bien tenté de l’attirer à Chelsea, en Angleterre, où il vient de s’engager. Le Real Madrid et le FC Barcelone ont également été tentés par Koulibaly. Mais les dirigeants de Naples sont restés inflexibles : le défenseur des Lions de la Teranga ne partira pas une année où le club doit disputer la Ligue des champions. Ils le céderont peut-être dans un an, à un prix bien plus élevé qu’il ne l’avait acheté à Genk (Belgique) en mai 2014 : 8 millions d’euros.

  • Mehdi Bourabia (Maroc/Sassuolo)

AP/SIPA

Avant d’arriver en Série A cet été, Mehdi Bourabia (27 ans), petit dernier d’une famille de footballeurs – Rachid, un de ses frères aînés, évolue au Waasland-Beveren, en Belgique –, a beaucoup bougé dans des championnats de moindre envergure. Formé à Dijon, sa ville natale, passé par Grenoble, où il a découvert la Ligue 1 en 2009-2010 (2 matches), puis blessé pendant deux ans, c’est à Lille qu’il a retrouvé les terrains, avec l’équipe réserve. Son expérience de quatre en Bulgarie (Lokomotiv Plovdiv, Tcherno More, Levski Sofia) lui ont permis de montrer ses qualités et de se faire recruter par Konyaspor (Turquie) en 2017, où le milieu de terrain a côtoyé un certain Samuel Eto’o. Ses performances ont convaincu le club de Sassuolo d’acheter Bourabia au club turc pour 2,250 millions d’euros. L’Italie sera-t-elle pour lui une porte vers la sélection marocaine ?

  • Christian Kouamé (Côte d’Ivoire/Genoa)

Youtube/capture écran/TgPadova Telenuovo

Avec 13 buts et 11 passes décisives la saison dernière avec la Cittadella, une équipe de Série B, Christian Kouamé n’a rien fait pour éviter les marques d’intérêt d’équipes évoluant parmi l’élite italienne. Le jeune attaquant ivoirien (20 ans), né à Abidjan, a été transféré pour 5 millions d’euros au club ligure. Passé par les équipes de jeunes de l’Inter Milan et de Sassuolo, Kouamé a effectué ses débuts professionnels à Prato. Il figurait également sur les tablettes de l’Udinese, du Chievo Verona et des Français de Montpellier. Genoa lui a fait signer un contrat longue durée de cinq ans.

  • Musa Barrow (Gambie/Atalanta Bergame)

Angelo Carconi/AP/SIPA

Les joueurs gambiens évoluant dans les meilleurs championnats européens sont rares. Musa Barrow (20 ans) est un de ceux-ci. L’attaquant né à Banjul avait rejoint l’Atalanta Bergame en 2016. Après une saison intéressante avec l’équipe des moins de 19 ans, il a effectué ses débuts en Série A en avril dernier. Auteur de trois buts en championnat, il a commencé l’exercice 2018-2019 en inscrivant quatre buts en quatre matches en Ligue Europa. Au printemps dernier, à seulement 19 ans, Barrow était même devenu le quatrième joueur le plus jeune à marquer en Série A. Considéré comme un des attaquants les plus doués de sa génération, il n’est pas encore international gambien. Mais il devrait être appelé face à l’Algérie, le 7 septembre prochain, en qualifications pour la CAN 2019.

  • Adam Ounas (Algérie/Naples)

Ciro Fusco/AP/SIPA

Sa première saison à Naples a été discrète (sept matches). Mais le club du sud de l’Italie compte beaucoup sur l’international algérien, qu’il avait acheté à Bordeaux en juillet 2017. Né à Chambray-lès-Tours, en France, l’ailier a signé son premier contrat professionnel avec les Girondins de Bordeaux en avril 2014. Désormais âgé de 21 ans, Ounas a disputé soixante matches (neuf buts) avec le club qui a révélé un certain Zinédine Zidane. Naples avait déboursé 10 millions d’euros en juillet 2017 pour l’attirer au pied du Vésuve. Suivi par Saint-Étienne lors du mercato, l’Algérien a finalement été déclaré intransférable par ses dirigeants. Une réponse qui sonne comme une marque de confiance…

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte