Dossier

Cet article est issu du dossier «Football : les joueurs africains à suivre en Europe»

Voir tout le sommaire
Sport

Football – France : les cinq Africains à suivre en Ligue 1

Harrison Manzala, en août 2017, sous les couleurs d'Amiens. © Kamil Zihnioglu/AP/SIPA

Ils sont arrivés en France cet été ou ont simplement changé de club. Inconnus, méconnus ou en quête de dimension supplémentaire, voici cinq joueurs africains qu’il faudra suivre lors de cette saison de Ligue 1 française qui a repris le 11 août.

• Harrison Manzala (RDC/Angers)

Kamil Zihnioglu/AP/SIPA

Formé à Bastia, c’est au Havre qu’il a débuté sa carrière professionnelle en 2012. La saison dernière, à Amiens, alors promu en Ligue 1, le milieu de terrain offensif congolais a disputé trente-sept matches, inscrivant quatre buts et délivrant trois passes décisives.

Angers, qui n’est sans doute qu’une étape dans le parcours de Manzala (24 ans), l’a convaincu de rejoindre l’Ouest de la France. International congolais des moins de 20 ans, il devrait connaître sa première sélection prochainement. Il avait été convoqué en novembre 2017 puis en mai dernier, mais n’avait finalement pas pu rejoindre les Léopards.

• Denis Bouanga  (Gabon/Nîmes)

Sunday Alamba/AP/SIPA

Aperçu en Ligue 1 de 2014 à 2016 à Lorient (cinq matches), Denis Bouanga s’est révélé en Ligue 2, d’abord à Tours (16 buts en 2016-2017), puis de nouveau la saison dernière à Lorient (9 buts).

Remarqué lors de la CAN 2017, le milieu offensif gabonais a quitté la Bretagne pour Nîmes, de retour en Ligue 1, une équipe réputée pour son jeu offensif. Agé de 23 ans, il a signé avec les Crocodiles jusqu’en 2021, alors que Montpellier, Saint-Etienne, Angers et deux clubs italiens (Fiorentina et le Chievo Vérone) le suivaient. Le 11 août dernier, il a participé à la spectaculaire victoire de son équipe à Angers (4-3), sans pour autant marquer.

• Jean-Eudes Aholou (Côte d’Ivoire/AS Monaco)

Francois Mori/AP/SIPA

Une seule saison en Ligue 1 à Strasbourg (5 buts) a permis au milieu de terrain ivoirien de taper dans l’œil de Monaco, qui lui a proposé un contrat de cinq ans. Le natif de Yopougon, formé à Lille et passé par Orléans, a ensuite aidé Strasbourg à accéder à la L1, puis à s’y maintenir.

Ses performances ont convaincu Monaco de débourser 15 M€ pour attirer sur le Rocher ce joueur grand et puissant, âgé de 24 ans. L’année 2018 avait notamment commencé par une première convocation en sélection nationale, en mars face au Togo (2-2) et la Moldavie (2-1). Elle se poursuit avec un transfert dans un des meilleurs clubs de Ligue 1. L’année d’Aholou ?

• Samuel Kalu (Nigeria/Bordeaux)

Les Girondins de Bordeaux n’ont pas hésité à signer un chèque conséquent (8,3 M€)  au club belge de La Gantoise pour le convaincre de lui céder Samuel Kalu. Agé de 20 ans, l’ailier nigérian, qui n’a encore jamais été appelé chez les Super Eagles, a été formé dans son pays, à la GBS Academy. Repéré par Trencin (Slovaquie) en 2016, il a ensuite été transféré en Belgique en janvier 2017, dans un championnat plus relevé et où il a fait admirer sa vivacité et un certain sens du but, même si la finition n’est pas sa première qualité (11 buts). Gernot Rohr, le sélectionneur allemand du Nigeria et lui-même ancien jouer de Bordeaux, possède une maison tout près du Matmut Atantique, le stade où Kalu se produira cette saison.

• Jules Keita (Guinée/Dijon FCO)

C’est un coup de poker à moindres frais que Dijon a tenté en engageant Jules Keita. Le jeune attaquant guinéen (20 ans), formé au FC Atouga, est venu en Europe à l’âge de 18 ans, au SEC Bastia, où il a principalement évolué en équipe B.

Les problèmes sportifs et financiers du club corse l’ont obligé à rentrer à Conakry, où Keita s’entretenait en disputant des tournois et des matches de quartier. Dijon, qui l’avait suivi lors de la Coupe du Monde des moins de 20 ans, a ensuite organisé dans la capitale guinéenne des tests auxquels le joueur a participé. Recruté en juillet, l’attaquant a marqué trois lors des matches amicaux et a effectué ses débuts en Ligue 1 le 11 août dernier à Montpellier (2-1), provoquant même un penalty…

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte