Politique

Algérie : deux enfants tués dans l’explosion d’une grenade artisanale

Deux enfants ont été tués et quatre grièvement blessés dans l’explosion d’une grenade artisanale dans la commune d’Ahnif à l’est d’Alger, a indiqué dimanche le site du quotidien El Watan.

Par
Mis à jour le 19 août 2018 à 16:25

Un policier algérien en 2007. © AP/SIPA

Selon les médias algériens, la grenade avait été placée par des islamistes armés pour retarder l’avancée des forces de sécurité qui les pourchassent dans des régions montagneuses.

« Une grenade artisanale a explosé samedi à proximité de six enfants qui jouaient (dans le village de) Tamezyavt » à Ahnif, à une centaine de km d’Alger, selon la protection civile, qui a fait état d’un mort et de cinq blessés.

Quatre blessés dans un état grave

Sur son site web, le quotidien francophone El Watan a affirmé dimanche qu’un des enfants blessés avait succombé, portant le bilan à deux morts et quatre blessés.

Les victimes ont entre 10 et 16 ans, et les deux enfants décédés avaient 10 et 12 ans, a précisé le journal. Les quatre blessés se trouvent dans un état grave et ont été transférés à l’hôpital de Tizi-Ouzou.

L’Algérie annonce régulièrement avoir tué des islamistes radicaux lors d’opérations qu’elle présente comme « antiterroristes ».

Les violences attribuées à des islamistes armés qui avaient ensanglanté l’Algérie durant les dix années de guerre civile (1992-2002) ont considérablement baissé mais des groupes restent actifs et s’en prennent généralement aux forces de sécurité.