Télécoms

Cameroun : Philémon Yang arbitre pour Nexttel

Philémon Yang, le Premier ministre camerounais, joue l'arbitre du conflit qui touche la hiérarchie de Nexttel. La gestion du patron vietnamien de l'entreprise est décriée par ses directeurs adjoints camerounais.

Le Premier ministre camerounais, Philémon Yang, s’est constitué arbitre d’un conflit qui déchire le management de l’opérateur télécoms Nexttel. Les deux directeurs généraux adjoints camerounais, Moïse Bayi et Haman Oumar, accusent leur patron, le Vietnamien Vu Khanh Duy, de verrouiller la gestion de la filiale de Viettel, qui a lancé ses activités le 18 septembre.

Lire aussi :

Cameroun : MTN, Orange et Nexttel afficheront le 6

Cameroun : Camtel revient dans le mobile

Viettel Cameroun aimerait se faire appeler Nexttel

Les actionnaires de Viettel Cameroun trouvent un compromis

Compétences locales

Ils lui reprochent l’arrivée de plus de 500 de ses compatriotes, qui s’occupent de tâches correspondant pourtant à des compétences locales.

Ils protestent surtout contre l’absence de la double signature (du directeur général et des directeurs généraux adjoints), qui écarte de facto les Camerounais des dépenses effectuées et des contrats passés.

La rencontre entre les protagonistes, le 23 septembre, à la Primature, n’a pour l’instant débouché sur aucune avancée.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte