Économie

Du beau monde attendu pour l’inauguration de l’usine Renault à Oran

Abdelmalek Sellal, Carlos Ghosn, Laurent Fabius et Emmanuel Macron pourraient se retrouver à Oran pour l’inauguration de la nouvelle usine algérienne de Renault.

Par
Mis à jour le 9 octobre 2014 à 11:50

Le PDG de Renault Carlos Ghosn sera présent à Oran pour l’inauguration. © Mychele Daniau/AFP

À un peu plus d’un mois de l’inauguration de l’usine algérienne de Renault à Oued Tlelat, près d’Oran, les équipes du constructeur français, en lien avec Alger et Paris, s’activent pour constituer les délégations qui participeront à cette cérémonie.

Lire aussi :

Les travaux de l’usine Renault d’Oran débuteront en septembre

Le projet de Renault en Algérie prend forme

Dossier automobile : ces constructeurs automobiles qui croient en l’Afrique

Ministres

En plus d’Abdelmalek Sellal, le Premier ministre algérien, et de Carlos Ghosn, PDG du groupe au losange, les ministres français Laurent Fabius (Affaires étrangères) et Emmanuel Macron (Économie) pourraient faire le déplacement le 10 novembre.

Renault Algérie Production (RAP), actuellement en pleine phase de rodage, assemblera le modèle Symbol et devrait atteindre à terme une capacité de 75 000 véhicules par an.

Projet industriel

Pour rappel, la première phase de ce projet industriel, consacrée à la construction de l’usine, a necessité un investissement de 50 millions d’euros de la part de Renault. La deuxième phase du projet sera lancée en 2019 et financée intégralement par les bénéfices dégagés par RAP. Elle visera notamment à compléter l’usine et à étendre ses activités pour assurer sur place les travaux de tôlerie et de peinture.

Renault Algérie Production est une coentreprise détenue à 49 % par le constructeur français, à 34 % par la Société nationale des véhicules industriels et à 17 % par le Fonds national d’investissement algérien.