Économie

Le marocain Diana Holding devient actionnaire de référence de Belvédère

Le marocain Diana Holding (Celliers de Meknès) est devenu un actionnaire de référence du groupe français de spiritueux Belvédère (Sobieski et William Peel) avec 13,14 % du capital et 13,02 % des droits de vote. Le groupe agro-industriel compte renforcer sa position d’actionnaire et au sein du conseil d’administration.

Par
Mis à jour le 6 octobre 2014 à 14:47

Le groupe marocain Diana Holding est détenu par la famille Zniber. © DR

Depuis le 1er octobre, le groupe agro-industriel marocain Diana Holding est actionnaire de référence du groupe de spiritueux français Belvédère, qui commercialise notamment la vodka Sobieski et le whisky William Peel. Le groupe marocain, qui détient actuellement 13,14 % du capital et 13,02 % des droits de vote de Belvédère, a annoncé aux régulateurs financiers, son intention d’accroître sa participation et de renforcer son influence dans le développement du groupe français.

Lire aussi : 

Brasseries du Maroc enregistre une forte chute de son bénéfice au premier semestre

Dossier agro-industrie : comment l’Afrique peut devenir le grenier de la planète

Pierre Castel, l’homme qui met l’Afrique en bouteille

Agroalimentaire : Castel et Lesieur unissent leurs forces en Afrique de l’Ouest

Le Marocain Imad Benmoussa nommé président de Coca-Cola France

Pour rappel, Belvédère, a accumulé les pertes nettes au cours des dernières années (53,8 millions en 2010, 54,8 millions en 2012, 118,6 millions en 2012) avant de renouer avec les bénéfices en 2013 (190,2 millions d’euros, pour un chiffre d’affaires de 859 millions d’euros). Le groupe français a connu une année 2013 mouvementée, marquée notamment par une procédure de redressement judiciaire et le départ de ses fondateurs.

Développement

« Nous cherchons à mettre en oeuvre des partenariats à l’international à la fois pour transformer des marques régionales fortes en marques internationales, mais aussi aider des marques internationales à s’implanter sur des zones de distribution à fort potentiel de développement », a indiqué Rita Maria Zniber, PDG de Diana Holding.

Diana Holding est l’un des premiers acteurs du secteur agro-industriel du royaume chérifien, actif dans la viticulture (Celliers de Meknès), mais également dans la production d’huiles alimentaires et de fruits, la distribution, l’élevage et l’embouteillage. Le groupe, qui emploie plus 6 500 collaborateurs, dispose d’un chiffre d’affaires supérieur à 3 milliards de dirhams (340 millions de dollars).