Sécurité

Burundi : au moins trois militaires tués lors d’une embuscade près de Bujumbura

| Par Jeune Afrique avec AFP
Des policiers burundais à Musaga, le 20 juillet 2015.

Des policiers burundais à Musaga, le 20 juillet 2015. © Jerome Delay/AP/SIPA

Des militaires burundais ont été la cible d’une embuscade dans la nuit de dimanche à lundi dans les marais de la Rukoko, à une quinzaine de kilomètres de Bujumbura. Au moins trois soldats ont été tués, et cinq blessés.

D’après SOS Médias Burundi, un collectif de journalistes indépendants, cette embuscade visait un véhicule de l’armée et a eu lieu vers 22 h (heure locale), dans la commune de Gihanga (province de Bubanza).

« Une camionnette avec à son bord une dizaine de soldats se dirigeant vers une position de l’armée dans la Rukoko est tombée dans une embuscade tendue par un groupe armé non identifié », a confirmé à l’AFP une source policière sur place, qui a requise l’anonymat.

Des assaillants « volatilisés dans la nature »

L’embuscade n’a pas été confirmée de source officielle. Elle est survenue à proximité des marais de la Rukoko, frontaliers de la République démocratique du Congo voisine et qui servent de zone de repli à une branche des rebelles burundais hutu des Forces nationales de libération (FNL) dirigées par le général Aloys Nzabampema.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer