Économie

FMI : le Congo devrait être fixé sur son sort le 3 août

La République du Congo est réapparue dans l’agenda du conseil d’administration du FMI : c’est finalement la semaine prochaine que sera examinée la situation du pays, et éventuellement voté un soutien financier.

Par
Mis à jour le 27 juillet 2018 à 11:00

Christine Lagarde, la directrice générale du Fonds monétaire international en mars 2018. © Markus Schreiber/AP/SIPA

Alors que le soutien du FMI est très attendu au Congo, dont la dette s’élève à 9,5 milliards de dollars et que le pays peine à mobiliser les recettes publiques prévues par son Budget 2018, l’examen de la situation du pays par l’institution a déjà été repoussée par deux fois.


>>> À LIRE : Congo-Brazzaville : l’État peine à mobiliser ses recettes publiques


Initialement prévue pour le 6 juillet, puis pour le 11, elle avait ensuite complètement disparu de l’agenda officiel du conseil d’administration du FMI. Elle vient d’y refaire son apparition, à la date du 3 août.

La dernière mission du FMI à Brazzaville, en avril, s’était bien gardée de s’engager, conditionnant son soutien à des « réformes audacieuses et immédiates »… Et à une renégociation avec les créanciers du pays, dont les traders internationaux Glencore et Trafigura, à l’égard desquels la dette de Brazzaville est évaluée à quelque 2 milliards de dollars.