Politique

Malawi : le vice-président lance son parti politique en vue des élections

Le vice-président du Malawi Saulos Chilima dans son bureau de Lilongwe, 6 juin 2018. © Amos Gumulira/AFP

Le vice-président du Malawi, Saulos Chilima, a lancé samedi son parti politique pour défier aux élections générales de mai 2019 le parti au pouvoir qu'il continue d'attaquer publiquement pour corruption et népotisme.

Chilima, 45 ans, avait été choisi par le président Peter Mutharika pour se présenter à ses côtés aux élections de 2014 sur la liste du Parti populaire démocratique (DPP, au pouvoir).

Mais il a quitté le DPP le mois dernier, dénonçant corruption et népotisme.

Des appels à se présenter comme candidat

Suite aux appels de plus en plus nombreux pour qu’il se présente en 2019, Chilima a lancé le United Transformation Movement (UTM) dans la capitale Lilongwe samedi, dans le but de déloger Mutharika, 79 ans, qui dirige le pays depuis quatre ans.

« C’est à cause de la corruption que nous voyons partout que nous lançons l’UTM », a dit Chilima.

« Nous ne devrions pas permettre aux gens de continuer à nous traiter comme des idiots. Tous devraientt avoir un avenir brillant, peu importe d’où ils viennent ou le parti politique qu’ils soutiennent », a-til poursuivi.

En avril, des milliers de Malawites ont pris part aux premières manifestations antigouvernementales depuis 2011. Les marches étaient organisées par des groupes de la société civile pour protester contre la corruption et la mauvaise gouvernance de Mutharika.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte