Diplomatie

RDC : délivrance « imminente » du passeport de Jean-Pierre Bemba

Jean-Pierre Bemba, sénateur et ancien vice-président de la RDC. © Flickr/CPI

Le gouvernement congolais a annoncé fin juin qu’il ne s’opposerait pas à octroyer un passeport diplomatique à l’ancien vice-président Jean-Pierre Bemba, acquitté de crimes contre l’humanité et crimes de guerre par la CPI. D'après nos informations, la procédure avance.

Kinshasa semble tenir parole. Deux semaines après l’acquittement surprise le 8 juin de Jean-Pierre Bemba par la Cour pénale internationale (CPI), Léonard She Okitundu, chef de la diplomatie congolaise, faisait savoir que ce sénateur et ancien vice-président de la République pouvait « dépêcher son agent du protocole pour retirer un formulaire de demande de passeport diplomatique » auprès de l’ambassade de la RDC à Bruxelles. Ce dernier l’a-t-il fait ?

D’après nos informations, Jean-Pierre Bemba s’est rendu lui-même à l’ambassade congolaise de Bruxelles pour accomplir ces formalités administratives. « D’un commun accord, cela s’est passé vendredi 29 juin à 21 heures, en toute discrétion », confie à Jeune Afrique une source diplomatique congolaise. « Jean-Pierre Bemba privilégie la discrétion à la publicité », relève-t-elle.

« Impression imminente » du passeport de Bemba

Dans l’entourage de Jean-Pierre Bemba, on confirme ce passage discret de leur leader à l’ambassade de la RDC à Bruxelles. « C’était également pour éviter l’affluence », précise un cadre du Mouvement de libération du Congo (MLC). Malgré les dix ans passés en prison à La Haye, Jean-Pierre Bemba est en effet resté populaire à l’extérieur du pays mais aussi dans la ville de Kinshasa où il est impatiemment attendu.

Les données biométriques ont été transmises à Kinshasa

Pour l’instant, le sénateur, qui redécouvre la liberté, a bien complété le formulaire en vue de l’obtention de son passeport biométrique, apposé ses empreintes digitales et pris la photo d’usage. Et attend désormais la délivrance de son document de voyage.

« L’impression du passeport du sénateur Jean-Pierre Bemba est imminente, assure une autre source diplomatique proche du dossier. Les données biométriques ont été transmises à Kinshasa, le processus suit son cours. » À l’en croire, « ce ne serait plus que question de quelques jours, voire de quelques heures ».

En attendant, une audience est prévue ce mercredi 4 juillet devant la CPI dans le cadre d’une affaire connexe de subornation de témoins. Jean-Pierre Bemba y est condamné à une année d’emprisonnement et à une amende de 300 000 euros. Mais après l’annulation de sa condamnation dans l’affaire principale, le chef du MLC, aujourd’hui bénéficiaire d’une libération provisoire, espère voir la chambre de première instance de la CPI revoir également sa décision.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte