Télécoms

Econet rachète les filiales de VimpelCom en Centrafrique et au Burundi

L'opérateur burundais LeoTM, filiale de Telecel Globe, détient près de 65 % de parts de marché. DR

L'opérateur burundais LeoTM, filiale de Telecel Globe, détient près de 65 % de parts de marché. DR ©

VimpelCom a conclu la cession de ses filiales au Burundi et en Centrafrique à Econet Wireless pour 65 millions de dollars. La vente de ces actifs à Niel Telecom de l'entrepreneur français Laurent Foucher, envisagée en 2013, n'a pas pu aboutir.

L’opérateur télécoms VimpelCom a enfin conclu la cession de Telecel RCA en Centrafrique et U-COM (qui opère sous la marque « Leo ») au Burundi. Une opération au final plus complexe que prévu.

En effet, au second semestre 2013, VimpelCom avait engagé la vente de ces deux filiales, tombées dans son escarcelle suite au rachat de l’égyptien Orascom, à Niel Telecom, propriété de l’homme d’affaires français Laurent Foucher. Une vente qui a échoué en raison de l’incapacité de l’acquéreur à boucler le financement nécessaire.

Lire aussi :

Burundi : stratégie économique au long cours

Strive Masiyiwa, le pionnier des télécoms à l’assaut de la banque mobile

Algérie : le conseil d’administration de GTH approuve la cession de Djezzy au FNI

Actifs non stratégiques

Au final, VimpelCom – à travers sa filiale Global Telecom Holding (ex-Orascom) – a cédé Telecel Globe, propriétaire à 100 % Telecel RCA et U-COM au sud-africain Econet Wireless pour 65 millions de dollars.

Vimpelcom, dont l’endettement atteint 20 milliards de dollars, se débarrasse ainsi d’actifs jugés non stratégique et poursuit son désengagement d’Afrique subsaharienne.

L’opérateur russe n’est en revanche toujours pas arrivé à céder sa filiale au Zimbabwe, en raison notamment des règles entourant la propriété d’entreprises nationales par des groupes étrangers.

Econet Wireless se renforce

Grâce à cette opération, Econet, qui disposait déjà d’une filiale au Burundi, devrait devenir le leader incontesté du secteur en raflant les 1,8 million de clients de Leo (près de 65 % du marché de la téléphonie mobile dans le pays, selon les chiffres de l’opérateur télécoms). Le groupe fondé par Strive Masiyiwa fait par contre son entrée sur le marché de la téléphonie en Centrafrique, où Telecel RCA compte plus de 400 000 abonnés

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte