Diplomatie

Élections en RDC : des responsables congolais interdits d’entrée aux États-Unis pour des faits de corruption

Des électeurs vérifient leurs noms sur les listes électorales à Kinshasa, le 28 novembre 2011. © Jerome Delay/AP/SIPA

Plusieurs responsables congolais sont désormais interdits d'entrée aux Etats-Unis pour des faits de corruption en lien avec le processus électoral en République démocratique du Congo. L'identité des responsables en question n'a pas été rendue public.

Difficile pour le moment de connaître le nombre et l’identité des responsables visés par ces sanctions, qui ne sont pas mentionnés explicitement dans le communiqué du Département d’État américain. « La liste n’est pas publique », confirme l’ambassade américaine à Kinshasa. Selon le communiqué, les personnes visées ne pourront pas se rendre aux États-Unis en raison de leur « implication dans des faits de corruption en lien avec le processus électoral ».


>>> A LIRE – RDC : Joseph Kabila face aux sanctions


« Violations des droits de l’homme »

La diplomatie américaine affirme également « prendre des mesures pour empêcher l’entrée aux États-Unis de certains officiels congolais impliqués dans des violations des droits de l’homme ».

« Des élections crédibles, transparentes et organisées dans les délais requis en décembre 2018 – à l’occasion desquelles les Congolais seront libres d’exprimer leurs opinions sans craindre des actes de violence ou d’intimidation – sont essentielles pour assurer un futur plus prospère et pacifique  », estime le texte du département d’État.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte