Vie des partis

Côte d’Ivoire : le « oui mais » du PDCI sur le parti unifié divise les politiques

Henri Konan Bedié, ancien président de la République, président du PDCI à son domicile parisien en juin 2017. © Vincent Fournier/Jeune Afrique-REA

Les conclusions du bureau politique du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, mouvance présidentielle) ne plaisent pas à tout le monde. À commencer par le Rassemblement des républicains (RDR, parti d’Alassane Ouattara).

Le PDCI réuni en bureau politique, dimanche 17 juin 2018, a endossé l’accord politique portant création d’un futur parti unifié, signé le 12 avril par son président Henri Konan Bédié et les autres leaders de la mouvance présidentielle du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP). Mais il a aussi décidé de reporter l’adoption des textes dudit parti unifié à après l’élection présidentielle de 2020, lors de laquelle il espère « une alternance en faveur d’un cadre issu » de ses rangs.

Ce « oui mais » du PDCI est diversement apprécié et interprété par la classe politique. Au PDCI où Bédié a semblé couper la poire en deux, entre partisans et pourfendeurs du parti unifié, les commentaires sont partagés.

« Nous avons endossé l’accord politique du RHDP et on ne peut que donner mandat au président du parti de poursuivre le processus qui va aboutir à la création du parti unifié. Notre préoccupation d’avoir un candidat en 2020 a trouvé une réponse favorable dans le cadre du parti unifié. Habituellement, les partis qui composent le RHDP existent et ce sera un cadre du PDCI qui sera candidat en 2020 pour le compte du RHDP. Au plus tard dans dix-huit mois, le RHDP sera une réalité », assure Niamien N’Goran, vice-président du PDCI.

Le moment est peut être venu que l’on arrête le jeu de cache-cache

Un avis loin d’être partagé au sein du RDR. Alors qu’officiellement le parti préfère ne pas se prononcer, le soin a été laissé à Joël N’Guessan, vice-président du RDR, de commenter les conclusions du bureau politique. Cet ancien cadre du PDCI, qui joue habituellement le rôle de celui qui dit tout haut à Bédié ce que les principaux responsables du RDR disent tout bas, estime que les conclusions du bureau politique du PDCI équivalent à un « refus poli ».

« Un pied dedans, un pied dehors »

« Maintenant que le bureau politique (du PDCI) vient d’enterrer l’idée du parti unifié avant l’élection présidentielle de 2020, le moment est venu de faire, si cela ne l’est pas encore, une saine appréciation des réalités politiques du moment et de nous poser les bonnes questions sur notre collaboration avec notre principal « allié ». Le moment est peut être venu que l’on arrête le jeu de cache-cache. Comme l’a dit quelqu’un « un pied dedans et un pied dehors, dehors » », propose N’Guessan.

Côté opposition, les avis sont nuancés. Il y a d’un côté ceux qui, comme Danièle Boni-Claverie, président de l’Union républicaine pour la démocratie (URD) saluent le « refus poli » du PDCI et ceux qui préfèrent en rire, à l’instar de l’ancien ministre Gnamien Konan, président du mouvement politique de La nouvelle Côte d’Ivoire.

Le PDCI devient un allié dont on va se méfier

Pour Boni-Claverie, « certes, le PDCI reste un allié de poids qu’on ne peut traiter comme du menu fretin, mais il devient un allié dont on va se méfier, à qui l’on sourit, la main sur le colt, prêt à dégainer s’il le faut. Cela veut dire qu’une brisure s’est définitivement glissée entre les deux poids lourds du RHDP et cette coalition qui aimait se présenter comme « le socle sur lequel repose la Côte d’Ivoire » n’offre plus la garantie de stabilité à laquelle elle était très attachée ».

Konan quant à lui préfère user d’un néologisme pour railler le projet même du parti unifié qu’il traite de parti « uniquefié ». Selon lui, « le parti unique n’a jamais produit nulle part la paix et la stabilité, bien au contraire. C’est l’alternance démocratique qui crée la paix et l’émergence. »

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte