Économie
Des étudiants sortant d’une école le 22 octobre 2012 à Casablanca.

Cet article est issu du dossier

Business Schools, option excellence

Voir tout le sommaire
Économie

Professeurs sans frontières : Elyès Jouini, Dauphine-Tunis, c’est lui

Mis à jour le 31 octobre 2014 à 15:20

Elyès Jouini compte parmi les figures incontournables de l’enseignement supérieur français. Ce Franco-Tunisien, spécialiste de l’économie financière, est devenu, en 2004, vice-président de l’université Paris-Dauphine chargé de la recherche. Portrait.

Agrégé en mathématiques, l’ex-élève de Normale sup Elyès Jouini, 49 ans, compte parmi les figures incontournables de l’enseignement supérieur français. Après avoir été professeur dès 1992 à la Sorbonne et à l’École nationale de la statistique et de l’administration économique, ce Franco-Tunisien spécialiste de l’économie financière est devenu, en 2004, vice-président de l’université Paris-Dauphine chargé de la recherche.

>>> Portrait d’un fort en thème

Découvrir également les portraits de : 

– Mamadou Diouf

– Léonard Wantchékon

Calestous Juma

Thandika Mkandawire

Confiance

Natif de Tunis, arrivé en France à l’âge de 17 ans, il n’a cependant jamais cessé de s’intéresser à son pays d’origine. Sa préoccupation ? Redonner confiance à une jeunesse diplômée, mais chaque jour plus désenchantée, en particulier depuis la révolution de 2011.

En Tunisie, il a notamment participé, au début des années 2000, à la création de l’École supérieure privée d’ingénierie et de technologie (Esprit), reconnue par la Conférence des grandes écoles en France.

« La preuve, affirme-t-il, qu’il est possible de créer sur le continent des structures dynamiques capables de rivaliser avec des institutions internationales. » Et il n’est pas peu fier d’avoir contribué, en 2009, à la création d’un campus de l’université Dauphine-Paris à Tunis, où 300 étudiants de dix nationalités suivent le même cursus que celui du fameux établissement parisien.

Lire aussi : 
Au nom de l’élite de demain
Formation : le Cesag en quête d’alliés français
Business Schools : passeports pour la mondialisation