Banque

Tunisie Leasing prend le contrôle d’Alios Finance

Alios Finance est présent dans dix pays de la Côte d'Ivoire au Kenya.

Alios Finance est présent dans dix pays de la Côte d'Ivoire au Kenya. © Alios

Un consortium conduit par Tunisie Leasing a acquis 59,3 % du groupe de crédit-bail Alios Finance, présent dans une dizaine de pays d'Afrique subsaharienne.

La transaction a mis près d’un an à être finalisée, mais c’est désormais chose faite : le groupe de crédit-bail Alios Finance a changé de mains. Un consortium composé de Tunisie Leasing et de son actionnaire de référence Amen Bank, ainsi que de Proparco, filiale de l’Agence française de développement dédiée au secteur privé, et l’investisseur social ResponsAbility a acquis un bloc de 59,3 % du groupe de crédit-bail panafricain. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé.

>>> Lire aussi : Tunisie Leasing lance l’offensive en Afrique

Leaders

Avec cette prise de contrôle, ce sont deux leaders qui se rapprochent : Tunisie Leasing, précurseur et leader du crédit-bail en Afrique du Nord, et Alios Finance, poids lourd dans le même domaine, dont l’empreinte s’étend de Dakar à Dar es-Salaam. Cette opération permettra au groupe tunisien de bénéficier d’une présence importante au sud du Sahara, dans un métier qui compte aujourd’hui très peu d’acteurs.

En effet, le groupe de crédit-bail Alios Finance est installé dans une dizaine de pays africains : principalement en Afrique francophone (Burkina Faso, Cameroun, Tunisie, Côte d’Ivoire, Gabon, Mali et Sénégal), mais également en Afrique anglophone où le groupe, déjà installé en Zambie, en Tanzanie et au Kenya, compte renforcer ses positions.

Participations

Cette prise de contrôle a été réalisée grâce au rachat des parts détenues par AfricInvest, FMO, FinnFund, Bank of Africa/BMCE et Gras Savoye. Dans un communiqué, la banque d’affaires Oddo Corporate Finance, conseiller de l’opération, indique que « les deux autres actionnaires historiques d’Alios, CFAO et Optorg conservent leurs participations ».

La réalisation de cette opération, rappelle la même source, reste « subordonnée à l’obtention d’autorisations réglementaires de plusieurs banques centrales dans les pays ou Alios est présent ».

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte