Conso & Distribution

Le groupe Mabrouk s’installe au Ghana

Ismaïl (g) et Mohamed Ali Mabrouk (d). © Hichem

Le groupe Mabrouk et ses associés ont lancé une plateforme commune afin d'ouvrir plus d'une dizaine de supermarchés au Ghana.

Révélées par Jeune Afrique fin 2013, les ambitions subsahariennes du groupe Mabrouk ont rapidement pris forme. Le groupe tunisien, partenaire de Casino, Mondelez et Lactalis, s’est lancé en 2014 dans la grande distribution au Ghana. C’est Henry Gabay, le patron de la compagnie financière Duet, qui est venu chercher Mohamed Ali Mabrouk pour lui proposer l’opération.

Lire aussi :

Frédéric Pecastaings : « La Tunisie reste la priorité du groupe Mabrouk »

La fièvre de la grande distribution s’empare de l’Afrique

Rapport : 129 nouveaux centres commerciaux d’ici 2017

Plateforme

Duet, Mabrouk et Finatrade, un groupe fondé par des Libanais et bien implanté au Ghana, se sont associés dans une plateforme commune dont l’objectif est d’ouvrir plus d’une dizaine de supermarchés dans le pays sous l’enseigne Shop’n’Save.

Mabrouk apporte son expertise du métier de la grande distribution, acquise en Tunisie et qu’il développe depuis deux ans en Libye, où il a ouvert deux supermarchés – dont le maintien est par ailleurs menacé par la crise politique et économique à Tripoli.

Depuis la création de sa première biscuiterie dans les années 1950, le groupe Mabrouk s’est imposé comme l’un des principaux acteurs de l’agro-industrie au Maghreb. Ses entreprises, Sotubi (biscuits), Sotuchoc (chocolat) et Industries alimentaires de Tunisie (fromage), réalisent environ 240 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte