Économie

L’assureur AIG s’installe à Casablanca Finance City

L’assureur AIG s’est officiellement implanté à Casablanca Finance City (CFC), d’où le groupe américain compte poursuivre l’expansion de ses activités au Maghreb, ainsi qu’en Afrique occidentale et centrale.

Par
Mis à jour le 24 octobre 2014 à 16:03

L’assureur American International Group (AIG) est présent sur le continent africain depuis plus de 50 ans. © David Shankbone/Wikimedia Commons

Annoncée au début de l’année, l’installation du géant américain AIG à Casablanca est désormais chose faite. Dans un communiqué publié le 24 octobre, l’assureur a officialisé son implantation au sein de la place financière Casablanca Finance City (CFC).

« Nos ambitions stratégiques sur le marché africain sont fortes et l’obtention du statut CFC est une étape importante dans le développement de nos activités d’assurance et de réassurance sur le continent », s’est réjouit Pierre-Edouard Fraigneau, le tout nouveau directeur commercial d’AIG pour l’Afrique du nord, ainsi que l’Afrique de l’ouest et l’Afrique centrale francophones, dans un communiqué.

Ambitions

Lire aussi : 

Finance : Casablanca gagne 11 places dans l’indice GFCI

Said Ibrahimi : « La position de Casablanca comme hub africain est désormais reconnue »

Trust Re rejoint Casablanca Finance City

« AIG est engagé en Afrique du Nord et de l’ouest depuis très longtemps à travers de grands programmes dommage, construction et responsabilité civile », a-t-il également rappelé.

À partir de Casablanca, le groupe américain compte « aller bien au-delà de [ses] solutions de réassurance pour les grands risques d’entreprises et [s’]impliquer dans la mise en place, en collaboration avec [ses] partenaires locaux, de produits plus spécialisés où la demande est grandissante comme par exemple la responsabilité des dirigeants et mandataires sociaux, la responsabilité civile professionnelle ou le transport », a annoncé Pierre-Edouard Fraigneau, selon la même source.

Grand coup

Le démarrage des opérations à Casablanca Finance City du géant américain AIG (68 milliards de dollars de chiffre d’affaires et un bénéfice de 6,8 milliards de dollars en 2013, 88 millions de clients dans 130 pays) marque un grand coup pour la place financière marocaine. Elle confirme également sa rapide montée en puissance après des débuts poussifs.

Pour rappel, les sociétés financières disposant du statut CFC bénéficient pour leurs opérations internationales d’exonérations financières et fiscales substantielles, ainsi que de certaines facilités notamment dans le recrutement de cadres expatriés.