Fiche joueur

Nigeria : Ahmed Musa, l’atout vitesse des Super Eagles

Le Nigérian Ahmed Musa à la lutte avec le Français Laurent Koscielny pendant le Mondial 2014 au Brésil. © Ricardo Mazalan/AP/SIPA

À seulement 25 ans, Ahmed Musa compte déjà 68 sélections (13 buts). L’attaquant nigérian du CSKA Moscou est un des joueurs sur lesquels Gernot Rohr comptera le plus en Russie, un pays que le natif de Jos connaît par cœur.

Comme Seydou Doumbia, l’attaquant ivoirien aujourd’hui au Sporting Lisbonne, Ahmed Musa a une relation particulière avec la Russie. Le natif de Jos y est revenu en cours de saison pour y retrouver ses sensations et surtout le temps de jeu qui lui manquait tant à Leicester City, où il n’a jamais réussi à vraiment s’imposer. Le club anglais l’a prêté à son homologue moscovite et Musa a retrouvé la joie de jouer, ce qui n’est jamais inutile une année de Coupe du monde.

Révélé au CSKA Moscou

C’est en Russie, dans un club habitué à disputer les compétitions européennes, que Musa a commencé à se faire un nom en Europe, même si sa première destination sur le Vieux Continent fût Venlo, aux Pays-Bas. Formé à la GBS Football Academy, il a effectué ses débuts en Ligue 1 nigériane au JUTF FC, puis à Kano Pillars, où ses statistiques (18 buts en 25 matches) ont éveillé l’attention des scouts européens.

« Il a des qualités de dribble évidente, une très bonne endurance, il va vite et il est capable de jouer à plusieurs postes dans le domaine offensif. Comme il n’est pas très grand (1,70 m), c’est un joueur difficile à marquer », apprécié Gernot Rohr, le sélectionneur franco-allemand du Nigeria.


>> Consultez notre édition spéciale sur le Mondial 2018 en Russie


« C’est un leader », affirme Gernot Rohr

Musa est en effet capable d’évoluer dans l’axe ou à gauche, même si c’est sur le côté droit qu’il est le plus utile. International depuis août 2010, alors qu’il n’avait que 17 ans, il a remporté la CAN trois ans plus tard en Afrique du Sud, et a ensuite participé à la Coupe du monde 2014 au Brésil, sous les ordres du regretté Stephen Keshi. Et son palmarès en club est déjà plutôt fourni, puisqu’il a gagné trois championnats, deux Supercoupes et une coupe de Russie. « Il est encore jeune, mais son expérience est évidente. C’est un leader, dans un groupe dont la moyenne d’âge est d’un peu plus de 25 ans, poursuit Rohr. »

Comme les autres internationaux nigérians, Musa, musulman dont la mère est chrétienne, est forcément attentif à la situation politique et surtout sécuritaire de son pays. Et depuis que sa ville de Jos est l’une des plus touchées par le terrorisme, il n’y revient quasiment jamais, craignant pour sa sécurité.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier