Dossier

Cet article est issu du dossier «Angola : le virage diplomatique de João Lourenço»

Voir tout le sommaire
Politique

Angola : RDC, défense, agriculture… Quel est le programme de João Lourenço en France ?

João Lourenço, le président angolais, en novembre 2017 à Abidjan. © Geert Vanden Wijngaert/AP/SIPA

En visite officielle en France jusqu'au 30 mai, João Lourenço déjeunera et s'entretiendra avec Emmanuel Macron ce lundi 28 mai, puis partira dans le sud du pays, à Toulouse.

Nul doute que la RD Congo sera au cœur de la visite en France du président angolais, João Lourenço. « Le sujet sera en effet abordé lors du tête-à-tête prévu avec le président Emmanuel Macron », confirme-t-on dans l’entourage du chef de l’État français. Cet entretien est prévu à 14 heures ce lundi 28 mai. Le soutien d’Emmanuel Macron à une médiation menée par l’Union africaine (actuellement présidée par Paul Kagame, qui était en France la semaine dernière), avec l’aide de l’Angola, a quelque peu crispé Kinshasa qui a convoqué des représentants français, angolais et rwandais, afin d’obtenir des détails sur cette initiative.

Signature de plusieurs accords

Mais la RDC ne sera pas le seul sujet de cette première visite officielle de João Lourenço en France, arrivé à Paris dimanche en fin d’après midi, et qui repartira le 30 mai. « Un accord de défense sera par ailleurs signé », ajoute-t-on à l’Élysée. Il s’entretiendra par ailleurs avec Audrey Azoulay, directrice générale de l’Unesco, François de Rugy, président de l’Assemblée nationale, ou encore Patrick Pouyanné (PDG de Total). Plusieurs accords seront signés avec ce dernier. Le Medef international (patronat français) organise quant à lui une rencontre entre 80 entreprises françaises et 20 patrons angolais.


>>> A LIRE – Angola : le virage diplomatique de João Lourenço


João Lourenço se rendra ensuite dans le sud de la France pour une escapade largement consacrée à l’agriculture, secteur qu’il a promis de développer dans un contexte de crise économique en Angola, notamment à cause de la chute des prix du pétrole. Il visitera le lycée agricole de l’Institut national de recherche agronomique (Inra), près de Toulouse, puis une coopérative dans le même secteur. Son passage dans la ville rose sera aussi l’occasion de visiter l’avionneur Airbus.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte