Sport

Maroc : Mehdi Benatia, l’incontournable

Le capitaine du Maroc Mehdi Benatia, le 20 octobre 2014 à Munich. © Matthias Schrader/AP/SIPA

Capitaine des Lions de l’Atlas, Mehdi Benatia a vraiment vu sa carrière décoller lors de son départ à Udinese (Italie), en 2010. Aujourd’hui sous contrat avec la Juventus Turin, l’international marocain est considéré comme un des meilleurs défenseurs centraux africains.

Mehdi Benatia a connu plusieurs clubs en France, mais c’est à l’étranger, et pas n’importe où, qu’il s’est fait un nom. Né en Île-de-France d’un père marocain et d’une mère algérienne, passé par les centres de formation de l’INF Clairefontaine puis de Guingamp, il aurait pu débuter sa carrière professionnelle à Marseille, où on ne lui a curieusement jamais fait confiance. Prêté à Tours puis à Lorient, le défenseur âgé aujourd’hui de 30 ans a quitté l’OM en 2008 pour aller chercher à Clermont Foot (Ligue 2) le temps de jeu nécessaire à sa progression. Et c’est en Auvergne, où il deviendra international en novembre 2008, que Benatia commencera à faire parler de lui, au point de s’exiler deux ans plus tard à Udinese, un bon club de Série A italienne.

Benatia se révèle en Italie

Ses trois années dans le Frioul (2010-2013) – où il découvrira la Ligue Europa – le propulseront dans le cercle très fermé des meilleurs défenseurs du championnat, une référence au pays du catenaccio. « Il est arrivé en même temps que nous à l’AS Roma », se souvient Frédéric Bompard, l’adjoint de Rudi Garcia dans la Ville éternelle. « Ce n’était pas un joueur que nous avions recruté directement, mais nous avons tout de suite compris qu’il serait important dans notre système. Ses trois années à Udinese avait fait de lui un très bon défenseur, dur sur l’homme, mais également doté d’une bonne technique. Mehdi sait relancer proprement, et il est capable de marquer des buts ; comme ce n’est pas un joueur super rapide, il compense par son sens du placement et de l’anticipation. Mais surtout, il joue simple. Il est à l’âge de la maturité, mais je pense qu’il peut encore progresser techniquement », ajoute Bompard, qui a suivi Garcia à Marseille.

Renard en a fait son ‘entraîneur sur le terrain’

Après sa saison à Rome, Benatia est transféré au Bayern Munich en août 2014 pour 30 M€, où il sera ponctuellement confronté à des blessures. Prêté à la Juventus Turin en 2016-2017 avant d’y être transféré en mai 2017, le Marocain, deux fois champion d’Allemagne (2015 et 2016) et également sacré avec la Juve (2017) est également un cadre incontournable de sa sélection nationale.

« C’est le leader, le capitaine, quelqu’un d’exemplaire. Il joue depuis des années dans de très grands clubs européens, mais il reste très abordable. Quand j’ai débuté en sélection, j’évoluais à Laval, alors en Ligue 2. Mon premier match en juin 2015 face à la Libye, je l’ai joué à ses côtés, et il m’avait beaucoup accompagné », se souvient Fouad Chafik, aujourd’hui à Dijon. « C’est un des points forts de l’équipe, à laquelle il est très attaché. »

Hervé Renard, le sélectionneur français des Lions, mise beaucoup sur son capitaine. À tel point que le champion d’Afrique 2012 et 2015 avait déclaré dans une interview accordée en novembre 2017 à la Gazetta Dello Sport que « Benatia était l’entraîneur sur le terrain. »

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier