Vie des partis

Côte d’Ivoire : Ouattara et Bédié adoptent le « principe de l’accord politique pour la création d’un parti unifié »

Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié le 10 avril au palais présidentiel d'Abidjan. © Présidence Côte d'Ivoire

Le chef de l'État, Alasanne Ouattara, a reçu le président du PDCI, Henri Konan Bédié, mardi au palais présidentiel d'Abidjan. Récit de cette rencontre.

Arrivé légèrement en avance, Henri Konan Bédié (HKB) a eu le temps de terminer son cigare, confortablement assis dans son véhicule, avant d’être accueilli à l’entrée du petit palais de la présidence, mardi 10 avril, à 17 h (GMT) tapantes. Après avoir salué la presse, le chef de l’État et le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) se sont isolés pendant près de deux heures.

Si le ministre des Affaires étrangères, Marcel Amon Tanoh, le secrétaire général de la présidence, Patrick Achi, et le directeur de cabinet du chef de l’État, Fidèle Sarassoro, étaient présents, ADO et HKB se sont vus « en tête-à-tête », précise une source à la présidence.

La dernière rencontre entre les deux hommes remontaient à novembre 2017. Alassane Ouattara s’était alors rendu au domicile d’Henri Konan Bédié d’Abibjan Cocody-Ambassades. Depuis, le chef de l’État et son allié du PDCI communiquaient un peu par téléphone, beaucoup par émissaires interposés et échanges de courriers.

À l’issue de la rencontre, les deux hommes se sont brièvement présentés devant la presse. « Nous avons, le président Bédié et moi, eu un bon entretien. Nous avons travaillé pendant quasiment deux heures et avons préparés un projet de communiqué qui vous sera distribué immédiatement », a simplement déclaré Alassane Ouattara aux côtés d’un Henri Konan Bédié stoïque, avant de raccompagner son hôte à sa voiture.

Incertitudes sur l’alliance entre le RDR et le PDCI

Ledit communiqué, signé par les concernés, ne donne pas beaucoup de détails. « Le président de la République et le président du PDCI-RDA ont adopté le principe de l’accord politique pour la création d’un parti unifié dénommé « Le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix – RHDP », conformément aux conclusions des travaux du comité de haut niveau », peut-on notamment y lire.

Si la déclaration laisse penser que Bédié pourrait bientôt signer le manifeste du parti unifié, aucune date n’est indiquée. Les divergences entre ADO et Bédié ont-elles été aplanies ? L’incertitude qui règne depuis des mois autour de l’alliance entre le PDCI et le Rassemblement des républicains (RDR) est-elle levée ?  Pour avoir des réponses à ces questions, les Ivoiriens devront patienter encore un peu.

 

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte