Économie

IHS lève plus de deux milliards de dollars, notamment auprès des Peugeot

IHS annonce une augmentation prochaine de capital de deux milliards de dollars, réalisée notamment auprès de Wendel ainsi que de plusieurs investisseurs familiaux américains et européens, dont la famille Peugeot.

Par
Mis à jour le 3 novembre 2014 à 10:00

IHS poursuit son intense politique de levée de fonds. Après avoir levé ces dernières années 1,8 milliard de dollars auprès de la Société financière internationale (IFC) ainsi que des capital-investisseurs Investec, Emerging Capital Partners (ECP), Wendel ou Goldman Sachs, le gestionnaire de tours de télécommunications a annoncé le 3 novembre dans un communiqué avoir signé des accords en vue de collecter 2,6 milliards supplémentaires dont 2 milliards sous forme d’augmentation de capital et 600 millions de dette.

—–> Lire le portrait du fondateur d’IHS : Issam Darwish a plus d’une tour dans son sac <—-

Le premier actionnaire d’IHS, Wendel, a notamment annoncé s’être engagé à investir 485 millions de dollars supplémentaires, portant à 779 millions les montants injectés dans la société. Le holding d’investissement français investira pour son propre compte 304 millions de dollars en deux tranches : une première de 195 millions lors d’une augmentation de capital en 2014 et une seconde tranche additionnelle mi-2015. Il détiendra à l’issue de ces opérations 26 % du capital d’IHS en direct, ainsi que, avec différents co-investisseurs, 36 % des droits de vote.

Investisseurs familiaux

Parmi ces co-investisseurs figure la famille Peugeot qui, via la société FFP, a précisé miser 60 millions de dollars dans IHS, ajoutant être déjà présent au tour de table du gestionnaire de tours depuis une précédente levée de fonds d’IHS réalisée fin 2013 aux côtés d’ECP. En tout, l’exposition de la famille fondatrice du groupe automobile PSA Peugeot Citroën sur le gestionnaire panafricain s’élèvera à 75 millions de dollars (dont 50 millions co-investis avec Wendel).

D’autres investisseurs familiaux américains et européens accompagnent Wendel dans IHS pour environ 131 millions de dollars, dont Sofina, une société d’investissement détenue par la famille Boël, l’une des plus riches de Belgique. Les noms des autres participants à la levée de 2 milliards de dollars n’ont pas encore été rendus publics.

Quatre ans

Cette levée de fonds majeure intervient suite à l’acquisition par IHS en août dernier de 2 136 tours auprès d’Etisalat Nigeria et la signature d’un accord avec MTN dans le même pays début septembre pour le transfert de 9 151 tours. Ce dernier accord, encore soumis à l’approbation du régulateur, a permis au gestionnaire fondé par Issam Darwish en 2001 de dépasser les 20 000 tours sous gestion, un chiffre nettement supérieur à ceux affichés par ses principaux compétiteurs, Eaton Towers, Helios Towers ou American Tower.

Dans un communiqué de Wendel diffusé ce lundi 3 novembre, Frédéric Lemoine, président du directoire de Wendel, a salué « les acquisitions majeures réalisées cet été qui font d’IHS le leader indépendant de son secteur dans la région Europe, Moyen-Orient, Afrique avec des positions de premier ordre au Nigeria, première économie du continent, ainsi qu’au Cameroun, en Côte d’Ivoire, en Zambie et au Rwanda. IHS aura ainsi dépassé avec quatre ans d’avance son objectif de 20 000 tours gérées ».