Biens de consommation

Afrique subsaharienne : la consommation de cigarettes a progressé de 52 % entre 1980 et 2016

Image d'illustration. © Photo on Visualhunt.com. C.C.

La consommation de cigarettes a progressé de 52 % entre 1980 et 2016 en Afrique subsaharienne, d'après l’American Cancer Society et Vital Strategies. L'Afrique pourrait même devenir dans les prochaines décennies l'un des continents les plus touchés par les maladies liées au tabagisme.

Le tabagisme progresse en Afrique subsaharienne. Selon l’Atlas du tabac, publié début mars par l’American Cancer Society et Vital Strategies, la consommation de cigarettes a ainsi augmenté de 52 % en Afrique subsaharienne, en raison de la hausse de la population et d’un accroissement du taux de tabagisme.

La prévalence du tabagisme, pour les hommes âgés de plus de 15 ans, est ainsi passée de 13 à 43,1 % en République du Congo et de 27,4 à 47,3 % en Mauritanie entre 2003 et 2015.

Hausse rapide de la prévalence du tabagisme

American Cancer Society & Vital Strategies / The Tobacco Atlas

Cette augmentation est rapide, selon le rapport, non seulement en raison « de la croissance des revenus et du prix plus abordable des cigarettes », mais également « de la stratégie de marketing agressif de l’industrie du tabac dans ces pays ».

93 % des pays d’Afrique subsaharienne n’ont pas mis en place une surveillance de la consommation de tabac en ligne avec les recommandations internationales.

Bientôt l’un des continents les plus touchés par les maladies liées au tabagisme ?

300 000 décès étaient attribuables au tabac en 2016 en Afrique subsaharienne. Les deux organisations à l’origine de l’Atlas prévoient cependant qu’« avec la croissance rapide de sa population et l’augmentation de l’espérance de vie, la hausse du nombre de fumeurs et le vieillissement de la population risquent de faire de l’Afrique l’un des continents les plus touchés par les maladies entraînées par le tabagisme ».

Une des solutions à ce problème de santé publique pourrait passer par une hausse de la taxation du tabac. Pour l’American Cancer Society et Vital Strategies, la hausse des droits d’accises de 1 dollar en parité de pouvoir d’achat pourrait générer 4 milliards de dollars. Certains pays vont d’ailleurs dans ce sens : la Cedeao a entamé des discussions en novembre dernier pour augmenter les taxes sur les produits du tabac, une mesure destinée à augmenter les revenus des États membres et à réduire la consommation dans la région.

Un des risques pour les pays qui cherchent à rendre le cadre réglementaire plus strict est celui des poursuites judiciaires par les cigarettiers. « Les batailles juridiques sont livrées à tous les niveaux, des juridictions internes à l’arbitrage international, où les vastes ressources légales des grands cigarettiers sont fréquemment utilisées contre les ressources légales souvent limitées des pays à IDH faible ou moyen », note le rapport.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte