Économie

À Casablanca, Dentons recrute ses avocats chez UGGC

| Par Jeune Afrique
Dentons est présent, en son nom ou en association, dans une vingtaine de pays africains.

Dentons est présent, en son nom ou en association, dans une vingtaine de pays africains. © DR

Le marché du droit au Maroc n’en finit pas de bouger. Après le rapprochement des bureaux locaux de Cuatrecasas et Gide, le cabinet d’avocat d’affaires international Dentons recrute chez le français UGGC deux avocats pour ouvrir son antenne à Casablanca.

Mis à jour le 05/11/2014 à 17h55CET : ajout de l’encadré UGGC suite à la nomination d’Ali Bougrine à la tête du bureau de Casablanca.

Dans un communiqué diffusé le 4 novembre, Dentons annonce l’arrivée de Patrick Larrivé et de Christophe Simonnet comme associés au bureau de Casablanca. Les deux avocats rejoignent le géant mondial né de la fusion en 2013 des cabinets SNR Denton, Fraser Milner Casgrain et Salans LLP. Ils travaillaient auparavant au sein du cabinet d’avocats indépendant français UGGC Avocats dont Patrick Larrivé était le fondateur et l’un des principaux responsables depuis plus d’une décennie.

Avec ces arrivées, Dentons prend position en son nom propre sur un marché qui ne lui est pas totalement étranger. Il y a quatre ou cinq ans, SNR Denton (l’une des entités à l’origine de la naissance de Dentons) avait en effet passé un accord d’association avec le cabinet local Loudghiri. L’accord semble avoir été rompu récemment, Yasser Loudghiri ayant rejoint officiellement fin septembre une autre structure française implantée au Maroc, Lefèvre Pelletier & associés.

UGGC se réorganise

Suite au départ de Patrick Larrivé et de Christophe Simonnet pour Dentons, le cabinet UGGC a transmis à Jeune Afrique le 05 novembre un texte annonçant la nouvelle organisation de son bureau à Casablanca, fondé fin 2002.
« Ali Bougrine prend la responsabilité du bureau de Casablanca accompagné de Myriam Slaoui et Benoit Puissilieux, consultants », a souligné le cabinet français, ajoutant que « cette nouvelle organisation marque l’intégration du Desk Maroc à Paris au bureau de Casablanca dont l’équipe dédiée est désormais composée de plus de 15 avocats marocains et français. »

 
Chassé-croisé

Ce grand chassé-croisé intervient dans un contexte local très particulier, marqué par une concurrence accrue entre les acteurs du droit et un marché marocain qui n’a pas complètement tenu ses promesses. Depuis quelques années, un grand nombre de cabinets mondiaux se sont installés au Maroc : Allen & Overy (qui a recruté chez Gide), Clifford Chance, Norton Rose Fulbright, Baker & McKenzie ou encore Bird & Bird. Ils y ont rejoint des avocats français opérant localement depuis plus longtemps (Gide, UGGC ou CMS Bureau Francis Lefebvre, etc). Mais le marché n’a pas cru à la vitesse espérée, faisant nombre de déçus.

——————————-> Lire à ce sujet notre article de février dernier : Casablanca : les avocats déchantent <——————————-

Début 2014, Bird & Bird a d’ailleurs rompu son partenariat d’exclusivité avec le marocain El Amari & Associés. Et le 16 octobre, le cabinet espagnol Cuatrecasas (un géant dans son pays) a intégré ses équipes à Casablanca dans le bureau local de Gide, qui en a profité pour reconstituer ses forces (avec 17 avocats et juristes).

Cap africain

Plusieurs avocats estiment que les lignes devraient continuer à bouger, notamment pour les cabinets les plus fragiles et ceux qui n’ont pas pu, pour diverses raisons, aller chercher de l’activité dans le reste de l’Afrique francophone, notamment au sud du Sahara.

Dentons est de fait l’un des cabinets mondiaux les plus offensifs sur l’ensemble du continent. Outre son bureau à Casablanca, il est en effet présent dans une vingtaine de pays africains, soit directement (comme au Maroc ou en Afrique du Sud), soit en association avec des cabinets locaux. « Dotée de certaines des économies les plus dynamiques au monde, l’Afrique est une région prioritaire pour Dentons. Notre présence à Casablanca souligne notre investissement envers nos clients, visant à leur fournir une expertise globale au niveau local et renforcer notre offre de service au Maroc, au Maghreb et au-delà », a souligné dans un communiqué Joe Andrew, président Monde de Dentons.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte