Sécurité

Mali : l’armée française renforce sa présence à Gao

Un hélicoptère de l'armée française au Mali, le 17 mai 2014. © AFP

Une centaine de soldats français basés à Abidjan sont envoyés en renfort dès mercredi soir ou jeudi dans la ville de Gao, au nord-est du Mali. Une décision prise alors que de violents combats entre l'armée malienne et les rebelles touaregs ont eu lieu.

L’heure est au réajustement du dispositif militaire au Mali. Une centaine de soldats français sont envoyés en renfort à partir du 21 mai au soir à Gao, dans le nord-est du pays. "La décision a été prise de prendre des éléments à Abidjan pour les basculer à Gao" mercredi soir ou jeudi, a précisé lors d’une conférence de presse le porte-parole de l’état-major, le colonel Gilles Jaron.

Mardi, Paris avait déjà envoyé une trentaine de soldats en renfort à Kidal (nord), où de nouveaux échanges de tirs entre soldats maliens et groupes armés, dont des rebelles touaregs, avaient lieu mercredi, quatre jours après des combats meurtriers.

"Faire face aux événements"

"Pour éviter d’être fragilisés, nous injectons une centaine d’hommes supplémentaires qui permettront de faire face aux événements" sans que la relève soit perturbée, a poursuivi le porte-parole de l’armée française.

La durée d’affectation des militaires français au Mali est de quatre mois. Actuellement, un millier de militaires français sont stationnés à Gao, pour un total de 1 600 dans l’ensemble du Mali.

(Avec AFP)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte