Arts

Maroc : une sculpture d’Ousmane Sow à « prix d’ami » pour Moulay Hafid Elalamy

| Par Jeune Afrique
Mis à jour le 23 octobre 2019 à 20h20
Le sculpteur sénégalais Ousmane Sow, le 11 décembre 2013

Le sculpteur sénégalais Ousmane Sow, le 11 décembre 2013 © Vincent Fournier/JA

Le ministre de l’Industrie du Maroc, Moulay Hafid Elalamy, a acheté pour près de 160 000 euros une sculpture réalisée par l’artiste sénégalais Ousmane Sow, décédé en décembre 2016. Un geste de la famille du défunt en faveur de Rabat.

Le ministre de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy, a tenu à acheter lui-même, pour la Fondation nationale des musées du Maroc, l’imposante sculpture d’un guerrier masaï du Sénégalais Ousmane Sow.


>>> A LIRE – Hommage : Ousmane Sow, le magicien de la terre


Coût approximatif : 160 000 euros, en deçà de la valeur réelle. Un geste de la famille de l’artiste en faveur de Rabat.

Ethnies africaines

Le célèbre sculpteur sénégalais, qui avait célébré les Noubas, les Peuls, les Masaïs ou les Cheyennes, est décédé le 1er décembre 2016 à Dakar. Connu pour ses séries de sculptures monumentales consacrées aux ethnies africaines, Ousmane Sow s’était aussi intéressé aux Indiens d’Amérique.

Grâce à cette dernière source d’inspiration, l’artiste s’était fait connaître en France, en 1999, avec une exposition à Paris qui avait séduit près de trois millions de visiteurs.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte