Politique

Cameroun : John Fru Ndi ne sera pas candidat à la présidentielle

John Fru Ndi lors d'une campagne électorale à Yaoundé le 8 octobre 2011. © Sunday Alamba/AP/SIPA

John Fru Ndi a annoncé à la tribune du congrès du SDF, qui se tient à Bamenda, qu'il ne sera pas candidat à la présidentielle de 2018. Il a affirmé vouloir laisser sa place aux jeunes cadres du parti qu'il dirige depuis 1990.

« Je ne présenterai pas ma candidature. J’ai décidé de céder ma place à mes jeunes cadets dans le parti », a lancé John Fru Ndi depuis la tribune, devant les militants du Social Democratic Front (SDF), lors du congrès qui se tient à Bamenda, dans le nord-ouest du pays.

John Fru Ndi, fondateur du SDF en 1990, a été candidat à la présidentielle sous les couleurs de son parti en 1992, 2004 et 2011. Le seul scrutin présidentiel lors duquel il n’a pas été candidat fut celui de 1997, lorsque le SDF avait boycotté le scrutin.


>>> A LIRE – Cameroun – Congrès du SDF : Joshua Osih, trop suisse pour être candidat à la présidentielle ?


 

Opposant de toujours au président Paul Biya, John Fru Ndi avait indiqué que le scrutin de 2011 était le dernier auquel il participait, mais certains analystes voyaient dans son maintien à la tête de son parti son désir de participer à la présidentielle de 2018.

Cette longévité à la tête du SDF est source depuis plusieurs années de critiques plus ou moins ouvertes de la part de militants du parti.

Qui pour affronter le RDPC ?

Ces dernières semaines, John Fru Ndi avait laissé entendre qu’il « passerait le flambeau » – selon ses termes – pour la candidature du parti à la présidentielle, sans toutefois exprimer publiquement sa position. « Je me tiens ici pour dire clairement que je passe le flambeau à la personne que vous allez choisir », a-t-il déclaré jeudi à l’ouverture du congrès.

Le parti doit désormais choisir le candidat qu’il présentera face à celui du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC, le parti de Paul Biya, lui-même ne s’étant pas déclaré pour le moment) pour l’élection présidentielle d’octobre 2018, ce qu’il fera vendredi ou samedi. Avant que John Fru Ndi ne se prononce, d’autres figures du SDF avait déjà commencé à occuper le terrain. Trois candidats prétendent officiellement à l’investiture. Parmi ceux là, Joshua Osih, vice-président du parti, député du Littoral et figure montante du SDF. À 49 ans, il fait partie de la jeune garde et sera opposé à Simon Forbi Nchinda, député de Bamenda, et à Joseph Mbah Dam, historique du parti et membre de la garde rapprochée de John Fru Ndi.

 

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte