Sécurité

RDC : deux humanitaires congolais assassinés au Nord-Kivu

En juillet 2012, dans la ville de Bunagana, dans la province du Nord-Kivu (photo d'illustration). © Marc Hofer/AP/SIPA

Deux humanitaires ont été assassinés samedi 17 février dans le Nord-Kivu, où ils travaillaient pour l’ONG Hydraulique sans Frontières. Les auteurs du double meurtre n’ont pas encore été identifiés.

« Nous avons perdu deux collègues travailleurs humanitaires tués dans l’exercice de leurs fonctions par des personnes armées non-identifiés », indique le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (Ocha) dans un communiqué diffusé lundi 19 février.

Le drame s’est déroulé samedi aux abords du village de Mushikiri, dans le territoire de Rutshuru (province du Nord-Kivu), rapporte l’Ocha. Quatre humanitaires de l’ONG congolaise Hydraulique sans Frontières seraient alors tombés dans une embuscade.

Des travailleurs humanitaires « pris pour cible »

« D’après ce que l’on sait, leurs assaillants les ont dépouillés de tous leurs biens, explique Yvon Edoumou, en charge de la communication à l’Ocha. Peu de temps après, deux d’entre eux ont été abattus, et un autre a été détenu plusieurs heures avant d’être relâché. » La situation du quatrième humanitaire présent lors du drame demeure encore incertaine, trois jours après les faits.

« C’est ici l’occasion de rappeler clairement que les travailleurs humanitaires ne doivent jamais être pris pour cible », souligne dans son communiqué l’Ocha.

Contrairement à ce qui a été rapporté par la chaîne américaine CNN, l’ONG en question n’est pas française, mais bel et bien congolaise. Une confusion qui s’explique par le fait qu’une ONG française basée à Chambéry porte le même nom qu’elle.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte