Société

Maroc : grève générale et nouvelle manifestation à Jérada

Marche du pain noir à Jérada le 31 décembre 2017. © YouTube/Ali Kharroubi

Des milliers de personnes ont manifesté vendredi à Jérada (nord-est) où une grève générale a été observée, au lendemain de la mort d'un mineur dans un puits clandestin de charbon, selon des témoins.

Les manifestants se sont rassemblés devant la morgue de l’hôpital de Jérada, pour exprimer leur colère après la mort d’Abderrahmane Zakaria, 32 ans, piégé dans une galerie désaffectée d’extraction de charbon, ont rapporté ces témoins à l’AFP. Sa mort porte à trois le nombre de victimes dans ces « mines de la mort » depuis décembre.

« Un important dispositif de sécurité a été déployé devant la morgue pour empêcher des habitants de se rassembler », a en outre indiqué à l’AFP un journaliste local. Selon lui, les manifestants ont finalement pu se regrouper pour récupérer le corps et inhumer l’homme en début de soirée.

« Barrons du charbon »

Une grève générale avait par ailleurs été « largement suivie », ont rapporté des médias locaux, qui ont diffusé des images de rideaux baissés dans toute la ville.

La ville de Jérada vit au rythme des manifestations pacifiques depuis la mort accidentelle, fin décembre, de deux frères piégés dans un puits clandestin de cette ancienne cité minière. Les protestataires dénoncent l' »abandon » de leur ville, fustigent les « barrons du charbon » qui « profitent de la situation » et réclament une « alternative économique » aux « mines de la mort ».

Car depuis la fermeture, à la fin des années 90, d’une importe mine qui constituait la principale activité de la ville, des centaines de mineurs continuent de risquer leur vie pour extraire clandestinement du charbon, que revendent des notables locaux grâce à des permis d’exploitation.  Deux délégations ministérielles se sont rendues sur place depuis début janvier et un « plan d’urgence » a été présenté, mais sans donner satisfaction aux protestataires.

Visite du chef du gouvernement

Jeudi, le porte-parole du gouvernement Mustapha El Khalfi a affirmé que le gouvernement était « engagé à poursuivre la mise en oeuvre de ses promesses pour résoudre les problèmes socio-économiques à Jérada ».

« L’Exécutif est conscient de la nécessité de rétablir l’équité au profit de certaines régions souffrant de la marginalisation et que cela passe par des mesures concrètes », a-t-il assuré devant le Parlement, selon des propos relayés par l’agence officielle MAP. Le ministre marocain a fait savoir que le chef du gouvernement se rendra « prochainement » dans la région à la tête d’une délégation ministérielle.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte