Droits de l’homme

RDC : la société Soco dans le collimateur de HRW après des attaques contre des opposants à un projet pétrolier

Le parc national des Virunga, dans l'est de la RDC.

Le parc national des Virunga, dans l'est de la RDC. © AFP

L’ONG Human Rights Watch a demandé mercredi que des enquêtes soient menées sur les attaques ayant récemment ciblé des opposants à un projet d’exploration pétrolière mené par la société britannique Soco dans le parc protégé des Virunga, dans l’est de la RDC.

Les attaques menées contre des opposants au projet d’exploitation pétrolière de la compagnie britannique Soco dans le parc Virunga, dans l’est de la RDC, ont alerté Human Rights Watch (HRW). Selon l’ONG américaine, "les autorités congolaises devraient mener des enquêtes approfondies et impartiales sur les menaces et les violences à l’encontre des gardes du parc (…) et des activistes locaux militant pour la défense de la nature", indique dans un rapport l’organisation américaine de défense des droits de l’homme .

"Les autorités ont arbitrairement détenus plusieurs opposants, qui ont par ailleurs été menacés ou agressés par des personnes non identifiées après avoir critiqué des projets d’exploration pétrolière dans le parc", a dénoncé HRW.

Le 15 avril, le directeur du parc, Emmanuel de Mérode, avait été grièvement blessé par balle lors d’une attaque menée par des hommes armés non identifiés au Nord-Kivu, une province de l’Est où opèrent plusieurs dizaines de groupes armés.

Depuis longtemps, Emmanuel de Mérode et d’autres défenseurs de la nature critiquent la proposition de l’exploration et l’exploitation du pétrole dans le parc. Pour eux, ces activités auront un impact négatif sur le parc, sa faune et les communautés locales.

Pots-de-vin

Alors que des responsables congolais soutiennent Soco pour les potentiels gains financiers qu’apporterait le pétrole, "les autorités du parc ont découvert qu’un représentant de Soco avait versé plusieurs milliers de dollars à un haut responsable du parc pendant plusieurs mois", rapporte HRW. "Les conclusions de leur enquête, qui a duré plus de trois ans, avaient été remises au procureur de Goma quelques heures avant l’attaque contre Emmanuel de Mérode", a relevé l’ONG.

Interrogée par HRW, Soco a nié tout rôle dans les menaces, les actes de violence, ou le recours à des paiements illicites ou pots-de-vin. La société a toutefois condamné l’usage de la violence et de l’intimidation et affirmé qu’elle examinera les allégations de corruption.

Créé en 1925 sous la colonisation belge, le parc des Virunga est l’un des plus vieux parcs nationaux d’Afrique. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco, il abrite des gorilles des montagnes et une petite population de gorilles des plaines menacée d’extinction.

(Avec l’AFP)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte