Politique

La CPI confirme les charges contre le Congolais Bosco Ntaganda

Bosco Ntaganda s'est rendu en mars 2013.

Bosco Ntaganda s'est rendu en mars 2013. © AFP

La Cour pénale internationale a annoncé lundi avoir confirmé les charges pesant sur le Congolais Bosco Ntaganda. Il est accusé de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre commis dans l’est de la RDC.

Les juges de la Cour pénale internationale (CPI) ont confirmé lundi 9 juin à l’unanimité les charges contre l’ancien chef de guerre Bosco Ntaganda, à savoir 18 chefs de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité.

Bosco Ntaganda est ainsi renvoyé "devant une chambre de première instance pour y être jugé sur la base des charges confirmées", a indiqué la CPI.

Surnommé Terminator, Bosco Ntaganda est accusé d’avoir joué un rôle central dans les crimes ethniques commis dans l’est de la RDC en 2002 et 2003. Il doit répondre de crimes contre l’humanité et crimes de guerre commis par les Forces patriotiques pour la libération du Congo (FPLC), milice à prédominance Hema dont il était le chef militaire.

>> Lire aussi : Bosco Ntaganda accusé de crimes "ethniques" par Fatou Bensouda

Les FPLC combattaient principalement l’ethnie rivale Lendu pour le contrôle de l’Ituri, région riche en ressources naturelles, notamment de l’or, et en proie à des violences ayant fait quelque 60 000 morts depuis 1999.

"Les juges ont conclu à l’existence d’une attaque généralisée et systématique lancée contre la population civile (…) ayant pour but d’attaquer des civils perçus comme étant non-hema", a souligné la Cour. "Ils estiment également que les crimes reprochés à Bosco Ntaganda ont notamment été commis lors de deux événements précis : des attaques en novembre et décembre 2002 dans la collectivité de Banyali-Kilo et en février 2003 dans la collectivité de Walendu-Djatsi",  selon la même source.

Bosco Ntaganda est également soupçonné d’avoir lui-même violé et réduit en esclavage sexuel des jeunes filles de moins de 15 ans.

>> Lire aussi : Bosco Ntaganda, accusé volontaire ?

(Avec AFP)

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte