Politique

De retour de mission au Mali, un Mirage de l’armée française s’écrase au Niger

Par
Mis à jour le 10 juin 2014 à 12:26

Un Mirage 2000D de l’armée de l’air française s’est écrasé lundi soir au Niger en raison d’une « panne technique ». Les deux membres d’équipage ont été récupérés sains et saufs.

Confirmant une information du site spécialisé Le Mamouth, l’état-major des armées françaises a annoncé mardi 10 juin qu’un Mirage 2000D s’était écrasé lundi soir au Niger. Selon Paris, l’accident a été causé par "une panne technique" et les deux membres d’équipage ont été récupérés sains et saufs.

L’appareil rentrait d’une mission au Mali et aucune victime n’a été rapportée sur la zone du crash. Il s’agit de l’un des six avions de chasse – trois Rafale et trois Mirage 2000 – que l’armée française a déployés dans la bande sahélo-saharienne. L’appareil avait décollé de Niamey et retournait sur la base française de la capitale nigérienne.

L’incident s’est produit lundi vers 20h00 heure française. Le Mirage 2000D s’est abîmé à mi-distance entre Gao, dans le nord du Mali, et Niamey. "L’équipage a été contraint à l’éjection à la suite d’une panne technique. Le pilote et le navigateur ont été récupérés sains et saufs", a indiqué le porte-parole de l’état-major, le colonel Gilles Jaron. La zone désertique où s’est produit le crash a été sécurisée en coopération avec les autorités nigériennes.

(Avec AFP)