Sport

Mondial 2014 au Brésil – Côte d’Ivoire : enfin les huitièmes pour les Éléphants ?

Didier Drogba (dr.), un joueur clé de l'équipe ivoirienne.

Didier Drogba (dr.), un joueur clé de l'équipe ivoirienne. © AFP

Placés dans un groupe homogène, les Ivoiriens peuvent enfin espérer franchir le premier tour de la Coupe du monde, à l’occasion de leur troisième phase finale.

Il fallait bien que la roue tourne un jour. Après que le ciel leur est tombé sur la tête en 2006 (Pays-Bas, Argentine, Serbie-Monténégro) et en 2010 (Portugal, Brésil, Corée du Nord), les Ivoiriens ont enfin pu connaître en décembre dernier les joies d’un tirage au sort un peu plus doux.

>> Découvrez vos équipes-types africaines pour le Mondial 2014 au Brésil !

Cela n’est pas une garantie de prolonger le plaisir de quelques jours en Amérique du Sud, et il faudrait être sacrément gonflé pour affirmer que la Grèce, le Japon et la Colombie, les trois adversaires des Éléphants, sont largement dans leurs cordes.

Une étude approfondie des forces en présence inviterait surtout à en tirer une conclusion assez largement partagée : les quatre équipes du Groupe C sont relativement proches les unes des autres, et cela semble dessiner l’hypothèse d’un premier tour serré.

>> Lire aussi : Mondial 2014 au Brésil, une fiesta au goût amer

Lamouchi vise les huitièmes

La Côte d’Ivoire, dont la génération a uniquement remporté les concours de pronostics, ne sera certainement pas championne du monde. Un peu comme le Portugal en Europe, elle n’a jamais réussi à confirmer avec la conquête d’un titre tout le bien qu’on pensait d’elle, mais un bon parcours lors de cette Coupe du monde atténuerait ce goût d’inachevé et le poids des critiques qui ne cessent de s’abattre sur Sabri Lamouchi, son sélectionneur.

Sur le papier, une fois admise l’accessibilité de leurs trois adversaires, les Éléphants alignent les noms clinquants. Drogba, malgré ses 36 ans, a réalisé une bonne saison avec Galatasaray Istanbul, Gervinho s’est vite adapté à la Série A italienne avec l’AS Roma, Salomon Kalou a bien aidé Lille à se qualifier pour la Ligue des champions, et Yaya Touré a effectué le meilleur exercice de sa carrière avec Manchester City, en devenant champion d’Angleterre. Mais elle devra aussi composer avec le vieillissement de certains de ses cadres.

 

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte