Politique

Carte interactive : quand l’armée malienne perd le Nord

Fin mai, à Kidal, des affrontements ont fait une cinquantaine de morts dans les rangs de l'armée. © DR

Les récents déboires de l'armée malienne jettent le doute sur la capacité de Bamako à récupérer le contrôle du nord du pays. Quelle est la situation sécuritaire à Aguelhok, Kidal, Gao, Tombouctou... ? Le point par le biais d'une carte interactive.

L’attentat à la voiture piégée qui a tué quatre Casques bleus (des Tchadiens) et blessé dix autres soldats (six Tchadiens et quatre Maliens) le 11 juin à Aguelhok est le dernier épisode d’une longue série d’agressions sanglantes dans le nord du Mali. Il fragilise le dispositif mis en place par la force Serval, les Casques bleus de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) et les Forces armées maliennes (Fama), déjà considérablement perturbées par la débâcle des troupes maliennes à Kidal le 21 mai. État des lieux.

Cliquez sur les pictogrammes pour en savoir plus sur la situation sécuritaire dans la ville concernée.
 

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte