Société

Mondial 2014 : les Super Eagles du Nigeria concèdent le nul (0-0) face à l’Iran

Par - Malik Kebour
Mis à jour le 17 juin 2014 à 00:03

Les Nigérians ne sont pas parvenus à venir à bout d’une vaillante équipe d’Iran (0-0) malgré leur domination. Avec ce score nul et vierge, ils réalisent une mauvaise opération dans la course aux huitièmes de finale de la Coupe du monde.

Derrière l’immense favori argentin, laborieux vainqueur de la Bosnie (2-1), les jeux semblent très ouverts dans ce groupe F. Nigeria et Iran nourrissent les mêmes ambitions : accrocher la seconde place qualificative pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde.

Légèrement favori avant la rencontre, le champion d’Afrique 2013 débute la partie pied au plancher, décidé à écarter d’entrée un concurrent. Les Super Eagles imposent un rythme effréné et asphyxient la défense iranienne, incapable de conserver le ballon. Les offensives menées par le trident Moses, Emenike et Musa font mal à la défense, débordée sur ses ailes.

Cette domination aurait pu se traduire par l’ouverture du score du Nigeria mais Musa voit son but refusé par l’arbitre équatorien M. Vela (7e) après un cafouillage dans la surface de réparation. Quelques minutes de panique dans l’arrière garde de l’Iran suivent cette première occasion de la rencontre.

Des attaques peu dangereuses des Super Eagles

Neutralisé pendant une vingtaine de minutes, le bloc des hommes de Carlos Queiroz, ancien sélectionneur du Portugal, courbe l’échine sans rompre. Et redresse peu à peu la tête. Le jeu rapide et direct des Nigérians ne trompe plus des Iraniens enfin rentrés dans le match. Même si Musa aurait pu couper le réveil de la Tim Melli sur un coup franc viscieux (31e). 

Cette dernière prend les devants et presse haut la sélection du portier lillois Enyeama, lauréat du prix Marc-Vivien Foé 2014, qui perd la main sur la partie après la demi-heure. Cette métamorphose est symbolisée par l’énorme occasion de Ghoochannedjhad. L’attaquant de Charlton, auteur de 10 buts en 15 sélections, sollicite de la tête le capitaine nigérian qui était sur ses gardes (33e). 

>> Lire aussi : Mondial 2014, le Nigeria peut y croire !

A l’instar de la première période, les Super Eagles tentent de se projeter vite vers l’avant mais manquent de solutions offensives. Sur leurs 20 premiers centres, aucun n’a trouvé preneur. Et la défense iranienne repousse sans difficulté les assauts adverses. En revanche, la meilleure défense des éliminatoires de la zone Asie inquiète très peu Enyeama.

Du côté du Nigeria, les entrées d’Ameobi et d’Odemwingie, n’apportent pas la réussite espérée par Stephen "Big Boss" Keshi qui voit son équipe laisser échapper deux points précieux dans la courses à la deuxième place du groupe F. Les Super Eagles sont les grands perdants de cette rencontre. Ils sont tombés dans le piège de l’Iran qui se satisfait amplement de ce nul. Ils affronteront la Bosnie, samedi, à minuit.

Voir notre page spéciale mondial 2014 >>