Politique

Égypte : le nouveau gouvernement d’Abdel Fattah al-Sissi a prêté serment au Caire

Le gouvernement du nouveau président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a prêté serment mercredi au Caire. Il compte 13 nouveaux ministres.

Par
Mis à jour le 17 juin 2014 à 11:44

Abdel Fattah al-Sissi, l’ex-chef de l’armée élu un an après avoir destitué l’islamiste Mohamed Morsi, travaillera avec un Premier ministre et 34 autre ministres.

En retransmission directe sur les chaînes de télévision, l’ensemble du gouvernement a prêté serment tôt dans la matinée devant le chef de l’État du pays le plus peuplé du monde arabe (86 millions d’habitants).

Treize nouveau ministres sont entrés en fonction dans le gouvernement. Le précédent avait été installé par M. Sissi au lendemain de la destitution de M. Morsi, le 3 juillet 2013. Quant à Ibrahm Mahlab, le Premier ministre sortant, il a été reconduit.

Implacable répression

Le précédent ministre de la Défense et chef de l’armée, le général Sedki Sobhi, a conservé son portefeuille. Il est en de même pour le ministre de l’Intérieur Mohamed Ibrahim. Ce dernier est considéré avec M. Sissi comme l’un des principaux promoteurs de l’implacable répression qui vise depuis un an les partisans de M. Morsi, et notamment sa confrérie des Frères musulmans.

M. Sissi a été élu à la présidentielle de fin mai avec 96,9% des voix. Une victoire sans coup férir tant le maréchal à la retraite est populaire depuis qu’il dirige de facto le pays.

(Avec AFP)