Politique

L’Égypte est sur le point de réintégrer l’Union africaine

L’Union africaine (UA) a annoncé mercredi qu’elle était sur le point de lever la suspension de l’Égypte de l’organisation. Celle-ci avait été décidée il y a près d’un an après le renversement par l’armée du président Mohamed Morsi.  

Par
Mis à jour le 18 juin 2014 à 11:30

L’Égypte va prochainement réintégrer l’Union Africaine. L’organisation a en effet annoncé, mercredi 18 juin, qu’elle était sur le point de lever la suspension du pays, décidée en juillet 2013 après le coup d’État contre le président Mohamed Morsi, démocratiquement élu en juin 2012.

Selon des diplomates, le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’UA a décidé lors d’une réunion mardi soir de réintégrer l’Égypte. "L’information que vous avez est correcte", a déclaré à l’AFP le vice-président de l’UA, Erastus Mwencha, comme on lui demandait si la suspension de l’Égypte allait être levée. Des responsables de l’organisation ont indiqué que la décision devrait être officiellement annoncée mercredi dans le courant de la journée.

>> Lire aussi : "Le nouveau gouvernement d’Abdel Fattah al-Sissi a prêté serment au Caire"

L’UA a pour politique de suspendre tout État membre où se produit un "changement inconstitutionnel de pouvoir", généralement jusqu’au retour à l’ordre constitutionnel. Alors chef de l’armée égyptienne, Abdel Fattah al-Sissi avait destitué et fait emprisonner, le 3 juillet 2013, Mohamed Morsi, premier président élu démocratiquement en Égypte.

En mai dernier, Abdel Fattah al-Sissi a été élu président de l’Égypte avec 96,9% des voix, après avoir éliminé toute opposition de la scène politique. L’ancien chef de l’armée a notamment mis en place une violente répression visant la confrérie islamiste des Frères musulmans, déclarée organisation terroriste.

(Avec AFP)