Sport

Belloumi : « Halilhodzic a bricolé, il est responsable à 90% de la défaite de l’Algérie face à la Belgique »

| Par
Lakhdar Belloumi est considéré comme l’un des meilleurs joueurs africains de l’histoire.

Lakhdar Belloumi est considéré comme l'un des meilleurs joueurs africains de l'histoire. © DR

Juste après la défaite de l’Algérie face à la Belgique mardi soir (1-2) à Belo Horizonte, Lakhdar Belloumi a livré son analyse à Jeune Afrique. Pour l’ancien milieu de terrain des Fennecs (101 sélections), Ballon d’Or africain 1981, Halilhodzic aurait dû changer de stratégie en seconde période.

Jeune Afrique : la défaite de l’Algérie face à la Belgique est-elle logique ?

Oui, il est assez normal que la Belgique, qui fait partie des outsiders de cette Coupe du Monde, se soit imposée. Elle a eu la maîtrise du ballon pendant presque tout le match. Mais j’ai des regrets, car l’Algérie, qui avait réussi à ouvrir le score, aurait pu obtenir un match nul. Le problème pour elle, c’est que le sélectionneur belge [Marc Wilmots, NDLR] a su prendre ses responsabilités, en faisant des changements importants en seconde période, avec les entrées de Fellaini et Mertens, qui ont inscrits les deux buts de leur équipe.

Qu’avez-vous pensé de la première mi-temps de l’Algérie ?

L’Algérie a défendu comme il le fallait, en privant les Belges d’espaces. La défense était resserrée, et les attaquants adverses n’avaient pas de solutions. Et physiquement, les joueurs répondaient présent. De plus, l’Algérie a eu la chance de marquer sur penalty [Feghouli, NDLR] sur une de ses rares actions offensives.

La seconde période a en revanche été très pénible pour les Fennecs…

Oui, mais il est toujours très difficile de subir quatre-vingt-dix minutes. Physiquement, l’équipe a eu des difficultés, ce qui n’est pas étonnant, car plusieurs joueurs ont eu peu de temps de jeu en club cette saison. Et la Belgique a su faire les changements qui s’imposaient. Halilhodzic aurait du changer des choses, et il ne l’a pas fait. Pourquoi remplace-t-il un attaquant (Soudani) par un autre attaquant (Slimani) ? Il fallait laisser les deux joueurs sur le terrain. Vahid Halilhodzic a bricolé. Pour moi, il est responsable de la défaite à 90 %.

>> Lire "L’exploit n’était pas loin", regrette Vahid Halilhodzic

L’Algérie n’a pas perdu toutes ses chances de se qualifier pour les huitièmes de finale…

Non, mais cela passera sans doute par une victoire contre la Corée du Sud (dimanche 22 juin à Porto Alegre). Je reste confiant, optimiste, mais c’est sûr qu’il faudra lors de ce match, et celui face à la Russie (le 26 juin à Curitiba) avoir une stratégie plus offensive…

Voir notre page spéciale mondial 2014 >>

 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer