Tourisme

Hôtellerie : le chinois Jin Jiang fait son entrée en Afrique

Vue du Golden Tulip de Rabat, l'un des établissements gérés par Louvre Hotels au Maroc. DR ©

Starwood Capital va céder Groupe du Louvre - et sa filiale Louvre Hotels - à Jin Jiang International. L'opération, qui devrait être finalisée au 1er trimestre 2015, permettra au groupe chinois de s'implanter pour la première fois en Afrique.

C’est un mini-cataclysme européen dont les ondes de choc risquent de s’étendre jusqu’en Afrique australe. Dans un communiqué conjoint publié le 12 novembre, la société de capital-investissement américaine Starwood Capital et le groupe chinois de tourisme et de voyage Jin Jiang International Holdings ont annoncé avoir signé un accord portant sur « la cession potentielle » de Groupe du Louvre et de sa filiale indirecte à 100 % Louvre Hotels Group.

Entrées fracassantes

Le montant de l’opération, resté confidentiel, devrait dépasser 1,2 milliard d’euros, selon des sources citées par le « Financial Times ». Le projet, qui reste soumis à la consultation du comité central d’entreprise de Louvre Hotels Group, pourrait être finalisé durant le 1er trimestre 2015, ont indiqué les deux partenaires.

En mettant la main sur le n°2 de l’hôtellerie économique en Europe et l’un des principaux opérateurs du secteur sur le continent (964 des 1 113 établissements gérés par Louvre Hôtel s’y trouvent), Jin Jiang fait une entrée fracassante sur le marché hôtelier de la région, au nez et à la barbe du français Accor, qui s’était déclaré intéressé.

Répercussions en Afrique

Lire aussi :

L’américain Marriott va acquérir Protea pour 186 millions de dollars

Louvre Hotels poursuit son expansion en Afrique

Pour la Banque mondiale, l’Afrique peut rivaliser avec les plus grandes destinations mondiales

Mais ce bouleversement risque également de s’étendre au continent africain.

En effet, depuis l’acquisition de la marque Golden Tulip en 2009, Louvre Hotels est devenu un acteur important de l’industrie hôtelière en Afrique où il compte 34 hôtels, reparti dans neuf pays (Maroc, Algérie, Tunisie, Tanzanie, Ghana, Soudan du Sud, Burkina Faso, Nigéria et Égypte).

L’arrivée du géant asiatique – qui possède et exploite plus de 1700 hôtels pour l’essentiel en Chine, mais également dans une dizaine de pays de la région – sur un marché africain qui intéresse de plus en plus les chaînes internationales pourrait changer la donne.

>>> Pour aller plus loin : L’Afrique, nouveau champ de bataille des groupes hôteliers internationaux

En effet, si le continent ne représente qu’une faible portion du portefeuille de Louvre Hotels, ce dernier a accéléré son implantation dans la région au cours des dernières années. Après avoir procédé à l’ouverture de sept hôtels en 2013, la chaîne prévoit le lancement de six nouveaux établissements cette année. Mieux : son carnet de commande prévoit 17 hôtels sur la zone Afrique, soit 16 % des projets du groupe à l’international.

Avec l’acquisition de Louvre Hotels, Jin Jiang fait son entrée en Afrique. Il y a fort à parier qu’il ne s’agit là que d’un premier pas.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte